Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

SEVERE CONDAMNATION D'UN CRIME RACISTE A ANTWERPEN

Faut -il se réjouir de la lourde condamnation de ce jeune homme acquis ou ayant subi le racisme goutte à goutte qui sévit hélas en notre métropole et dont le VB, qui n'est pas à l'origine de ses crimes porte néanmoins un responsabilité certaine.

A prêcher le rejet voir la haine de l'étranger on suscite chez les esprits les plus faibles les pires comportements. Oui, le jurys a bien fait d'être sévère car ce jeune homme n'est pas un fou et il a commis un crime odieux contre la vie humaine dans ce qu'elle a de plus prometteur et de plus prometteur (je ne veux pas dire bien sûr que l'assassinat de personnes âgées serait moins grave !)

Ce matin, à la radio belge un auditeur, regrettant peut-être la peine de mort réclamait une réelle incarcération jusque la tombe pour de pareils crime J'ai toujours considéré la prison comme une peine nécessairement temporelle et passagère comme tout ce qui est humain mais en même temps une occasion réelle de rachat et de redémarrage dans la vie.

Je ne peux me réjouir vraiment de ce qui arrive à un homme encore si jeune qui aurait tant mieux à faire que de moisir en une prison mais il le faut toutefois approuver la décision courageuse du jurys Anversois.

 Combien de temps devra-t-il resté enfermé, sûrement pas cinq ou six ans, ce serait brader la vie de ses jeunes victimes auxquelles il n'a laissé aucune chance, ni non plus trente ou plus (sauf attitude en prison qui laisserait pressentir raisonnablement une récidive) car ce serait ajoute l'acte horrible qu'il la commis une autre destruction qui ne rendra pas vie aux victimes mais signifiera la destruction morale cette fois d'une autre personne humaine.

Je veux espérer de tout mon cœur que ce jeune homme dans dix ans peut-être, dans 15 ou 20 plus probablement, ayant compris et s'étant sincèrement repenti du mal qu'il a commis sorte de prison décidé à faire du reste de sa vie une lutte pour la vie, l'accueil positives des différences sociales et ethniques qui enrichissent notre société.

Et je dis à nos politiques de cette orange bleue dont j'ai terriblement peur parce qu'elle donne la primauté au profit et à la rentabilité sur le bonheur de tous les hommes à commencer par ceux que Marx appelait à juste titre des prolétaires et qu'on retrouve encore si nombreux en nos rues Les meurtriers de Sémira, policiers abrutis, ministres ou même députés votant des lois iniques, les larmes des responsables des camp de concentration pour enfants, ministres, policiers ou députés me semblent hélas crocodilesques, même si je veux saluer l'effort hélas presque solidaire à ce sujet dans l'élaborations de nouvelles lois bafouant une fois de plus les droits des pus faibles.

 Enfin je ne veux pas terminer sans stigmatiser l'inhumain Office des étrangers, qui selon mes valeurs salit la Belgique encore ces jours-ci en poursuivant lâchement la petite Angelina et sa famille coupable surtout d'avoir humilié, comme l'avait fait Semia qui l'a payé de sa vie, cet organisme, ce corps étranger de nos valeurs, à extirper de notre société pour le remplacer par une juridiction plus humaine.

La chaîne tragique du racisme prend déjà ses racines dans certaines méandres fétides de nos législations qu'accentuent bien sûr

Oui, j'approuve le jugement qui punit sévèrement ce crime raciste mais je déplore en même temps qu'une homme si jeune se soit condamné lui-même aussi à l'exclusion passagère de la communauté libre humaine et je pense que tous les hommes et femmes de ce pays, simples citoyens ou responsables politiques devraient réfléchir à notre (mienne aussi) responsabilité personnelle dans le fléau du racisme qui est trop sournoisement présent en notre pays.

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article