Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

PARIS (AFP) - Martin Hirsch, le Haut Commissaire aux solidarités actives et ancien président d'Emmaüs, a estimé vendredi que le dispositif voté dans la nuit au Sénat qui vise à exclure les sans-papiers de l'hébergement d'urgence n'était "pas acceptable"

"Les centres d'hébergement doivent être là pour héberger ceux qui en ont besoin", a déclaré Martin Hirsch sur Europe 1, jugeant que "le texte, tel qu'il a été voté pose problème".

L'ancien président d'Emmaüs a ajouté s'être "entretenu avec Brice Hortefeux pour trouver une solution", précisant: "On va se concerter, a-t-il dit, pour trouver autre chose qu'un système qui serait discriminatoire".

Le dispositif, a-t-il souligné, "n'est pas acceptable (...) On ne va pas faire quelque chose qui rende le travail des associations impossible ou plus difficile ou contradictoire".

"Il faut arriver à trouver quelque chose, soit par suppression de cette disposition, soit par une autre disposition qui permettra que les associations puissent travailler dans des conditions conformes à leurs valeurs", a dit M. Hirsch qui a confié: "Je serai à l'aise quand on aura trouver une solution"

Mr Hirsh transfuge malheureux d'Emmaüs au sein du gouvernement droitier qui UMPISE à petits feux la France sous la botte de Sarkosy et Hortefeux de vrais "voyous sociaux" est bien timide dans sa critique d'une décision ignoble venant d'un Sénant antidémocratique et non représentatif des français.
Il dit qu'il n'est pas "à l'aise" devant une instruction que pour ma part je juge raciste et peut-être digne des nazis. Exclure les sans-papiers de l'hébergement d'urgence c'est ou en tout cas ça peut devenir un acte de non-assistance à personne en danger qui devrait conduire ses auteurs à être poursuivis par la justice.
 Intutile  sans doute d'espérer une telle justice de la part d'une Ministre qui n'est que l'auxiliaire passive et complice du gouvernement actuel. Elle consacre tant de son énergie à attaquer les  magistrats qui fiers de leur indépendance garantie par la Constitution française n'acceptent pas de devenir ses instruments serviles.


J'espère que la décision du Sénat, indigne des droits de l'homme et digne plutôt hélas du IIIème Reich et du régime de Pétain visant à exclure les sans papier de l'hébergement d'urgence aujourd'hui et peut-être demain des soins d'urgences sera vite bannie.
Si Mr Hirch ne démissionne pas au cas où son appel ne serait pas entendu, preuve serafaite de sa trahison de l'idéal d'Emmaüs et surtout de l'Abbé Pierre dont il n'a été hélas  qu' un très piètre et peu charismatique successeur. Ce sera aussi la preuve de la perversité foncière de la politique d'ouverture de Sarkosy.
P.S. Aux dernières nouvelles selon Hortefeux, Mr Hirch a obtenu l'apaisement qu'il souhaitait et cet article de loi que je suppose écrit dans la loi, puisque l'ancien dirigeant d'Emmaüs en a parlé avec force ne sera pas vraiment appliqué. Pourquoi dès lors voter des lois ou articles de loi dont on décide dès le départ qu'ils ne seront pas appliqués. Je doute fortement que la majorité au Sénat ait pu voter une telle mesure sans l'appui au moins tacite du gouvernement. Toutefois l'essentiel est que les sans papier puissent en hiver être hébergés quand l'urgence s'en fait sentir et selon moi l'acceuil de tout homme, de toute femme livré à lui seul sur la voie publique est toujours de rigueur.

Yvan Balchoy
balchoy@belgacom.net
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article