Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Plus on s'est approché de la date fatidique du deuxième tour des élections Présidentielles, plus les instituts de sondage sont devenus arrogants en se permettant pour l'un d'entre eux d'en sortir un tous les jours et de publier finalement des chiffres voisins de 55 % (avec une marge d'erreur de près de 3 %) ce qui signifiait une possibilité théorique de 58%. Je pense que ces sondages issus tous et financés par ces mêmes puissances financières qui appuyent et financent les Médias et bien entendu la droite ont pu influencer certains électeurs préférant être du côté des vainqueurs que des vaincus. Il faudra les réglementer.

Cela n'empêche pas la victoire de la droite. Même si cette victoire des puissances d'argent n'est que relative elle menace indiscutablement la démocratie et le suffrage universel.

 Sarkosy aurait  sans doute gagné sans  cet adjuvent scandaleux ; je ne conteste donc pas sa présence à la tête de l'Etat.

 Cela dit, de nombreuses injustices subsistent dans le programme du encore Président de l'UMP.

Ce bouclier fiscal qui va permettre aux plus riches de payer moins d'impôts, va miner à coup d'exonérations sociale la Sécurité du même nom et nous risquons une médecine à deux vitesse à la façon anglaise. Le triste ministre de la santé du dernier gouvernement Chirac n'at-il pas lancé l'idée d'une auto-médication qu'il y a très peu de temps tous condamnaient encore comme très dangereuse pour la santé publique.

Le droit de grève va être combattu comme il ne l'a plus jamais été par une droite héritière  lointaine qu'elle le reconnaîsse ou non des assassinat des foules ouvrières  qui n'avaient pas ce droit fondamental ni celui du suffrage universel à la fin du XIX ème siècle ou au début du XX ème siècle. C'est une impudence de prétendre avec un tel programme être un héritier de Jaurès assassiné pour ses idées ou de Blum. Ce matin le patron du dictionnaire Robert, fin connaisseur de la langue française faisait remarquer combien son vocabulaire date... du XIX ème siècle : morale, autorité, nation, hiérarchie des valeur, civisme, travail, nation, mérite etc...

En revanche pour sa soirée de victoire il affiche, ses vraies valeurs, sa vraie nature en choisissant un hôtel de grand luxe où il reçoit ses amis aisés et douteux civiquement comme ceux qui répugnent à payer leurs impôts français et passe un temps minimum, je trouve auprès de ses simples supporters.Voilà qui augure bien d'un avenir où les riches seront les préférés.

Sarko comme Bush prétend la main sur le coeur qu'il se veut le représentant de tous mais quand il s'agit de l'Europe il refuse au peuple français de se prononcer par référendum sur des décisions bien plus capitales qu'il ne consent à le dire. Il oser refuser au peuple français le droit d'accepter ou  de refuser d'ailleurs la Turquie dans l'Europe alors qu'avec le Président Chirac tel engagement a été pris par la France, ce que le nouveau "duce" considère sans doute comme un simple chiffon de papier car comme le pape il jouit à titre personnel d'une infaillibilité cette fois politique. Absurde !

Quand une loi est injuste comme certains projets concernant les étrangers et sans papier on a le droit de la combattre, de la déjouer comme ces enseignantss qui ont fait rentrer une famille étrangère expulsée vers le Kossovo.

 Durant le guerrre d'Algérie, refuser la torture face à un pouvoir très nettement de droite mais gangrené aussi par une gauche honteuse pouvait coûter cher mais ceux qui ont ainsi été torturés comme Henri Alleg sont les seuls héros de cette sale guerre avec les indépendentistes algériens.

Quant à Klarsfeld  beaucoup plus antiraciste quand il s'agit de juifs que d'arabes ou autres étrangers du tiers-monde il s'est démasqué lors du tri des sans papier admis à rester en France et a pris soin le soin de conforter  Sarkosy dans le choix de ce ministère scandaleux de l'identité-immigration.

 Désastreuse aussi  la façon qu'a utilisé l'UMP pour séduire les électeurs du F.N. sans qu'ils renoncent  à leur nationalisme raciste. Aujourd'hui, grâce à leur présence, le parti de droite est un peu plus parti de l'extrême droite et ce n'est sûrement pas bon pour la France.

Si le gouvernement de Sarkosy combat  par les faits sinon par les mots la devise LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE, le peuple français aurait selon moi le droit par des moyens énergiques mais pacifiques comme la grève générale et la désobéissance civile parfois d'empêcher leur pays de devenir un pays fasciste. N'oublions pas que l'Allemage pris le chemin du nazisme par des élections régulières.

Mais nous n'en sommes pas là. Sarkosy promet un dialogue social. S'il réussit à obtenir un accord sur le juste répartition des efforts entre les les plus riches et les plus pauvres de France peut-être pourra-t-il réussir au moins passagèrement.

En tout cas je ne permets pas à Johnny qui est tout de même un incivique de l'impôt proportionnel à sa richesse que tout français devrait payer de se faire professeur de morale ou d'économie.

Quand Sarkosy parle du plein emploi s'il continue à faire baisser le chomage en supprimant des statistiques des quantités de vrais chômeurs qui le gènent il arrivera bien à ces 5% de sans emploi qu'il veut atteindre mais la misère aura progressé tellement qu'un jour elle lui explosera au visage.

Je reste un adversaire résolu de celui qui a gagné les élections mais qui malgré ces mots de déférence à Madame Ségolène Royal, n'a rien enlevé de certains de ses projets asociaux. S'il les modère par la discussion et l'échange pour les rendre plus juste, alors je serai prêt à revoir mon jugement le concernant. Le choix du fatueux Fillou, pardon Fillon homme type du  vrai faux dialogue en augure plutôt mal.

 

 

 

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article