Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Accueil > Actualités

Boycott de l’assureur AXA complice des crimes de guerre israéliens

samedi 23 novembre 2019

  • printer
  • viadeo

AXA prétend nous assurer des pieds à la tête contre tous les risques de la vie tout en investissant, sans vergogne, dans le business de la mort. Mais le mouvement de boycott contre ce soutien à la colonisation israélienne s’élargit, comme le montre la campagne lancée par Codepink aux Etats-Unis.


Classé deuxième au rang mondial, l’assureur français, basé dans pas moins de soixante pays, compte environ 100 millions de clients. AXA se targue, toute honte bue, d’avoir les moyens d’être “la compagnie la plus fiable de par le monde” et en mesure de "garantir un haut degré d’exigence en matière d’intégrité”, alors que le géant français de l’assurance investit dans la colonisation israélienne, les engins de mort, les Murs de séparation...

Axa a investi $90 millions dans cinq banques d’Israël, Israeli banks–Bank Hapoalim, Bank Leumi, Bank Mizrahi Tefahot, First International Bank of Israel, Israeli Discount Bank. Chacune de ces cinq banques rivalisent à qui mieux mieux, pour occuper la place d’honneur dans le financement, avec de juteux retours sur investissement, d’infrastructures et de logements au sein des colonies israéliennes en Palestine occupée, que le droit international a pourtant déclarées illégales.

Construction de la colonie d’Ariel en Cisjordanie occupée. (Photo : Getty Images)

Axa, finance en outre Elbit, premier fabricant israélien d’engins de guerre, notamment de drones armés sans pilotes qui bombardent régulièrement la population de Gaza, et de drones de surveillance qui contribuent aux arrestations de Palestiniens en Cisjordanie, mais aussi de bombes au phosphore et à sous munitions interdites et particulièrement invalidantes.
Elbit participe également à la construction du Mur de l’annexion et de la honte en Palestine, mais aussi dans d’autre pays comme à la frontière mexicaine.

Une filiale d’Axa avait annoncé en avril dernier son retrait de l’actionnariat d’Elbit Systems. La pétition lancée par SumOfUs, et appelant Axa à « cesser de faire du profit sur la colonisation en Palestine » avait été signée par plus de 140 000 personnes.

Si Axa-IM s’est bien débarrassée de ses parts dans Elbit Systems, il reste investi dans au moins trois banques israéliennes, qui « constituent l’épine dorsale des colonies de peuplement illégales par le biais des services financiers qu’elles fournissent », dénonce la campagne.

Ce schéma est également documenté avec précision dans un autre rapport publié en 2017 par l’ONG Who Profits qui travaille sur « l’industrie de l’occupation israélienne ». Dans le cas d’Axa-IM, les banques concernées sont Bank Hapoalim, Bank Leumi et Mizrahi Tefahot Bank. Par ailleurs, l’investissement d’Axa au sein d’acteurs de l’économie israélienne impliqués dans l’occupation passe aussi par Alliance Bernstein, une holding d’investissements au sein de laquelle Axa n’a plus la majorité du capital, mais où le groupe reste présent, avec 31% de parts encore détenues selon SumOfUs (contre 65 % auparavant). La holding reste quant à elle liée à Elbit Systems, et à certaines banques.

Depuis le dernier transfert d’actions, c’est à ce jour sous le nom d’AXA Equitable Holdings que la compagnie d’assurance française, fait du profit sur le génocide de tout un peuple ; en l’occurrence les Palestiniens emprisonnés dans le plus grand camp de concentration qu’est devenu Gaza.

Le nouveau rapport de l’ONG SumOfUs, qui a lancé une vaste campagne de dénonciation, démontre que l’assureur AXA est impliqué dans le financement de crimes de guerre.

Codepink, relaie désormais cette campagne, en exigeant qu’AXA cesse d’investir, via Elbit, dans le financement d’un régime raciste et colonisateur.
Le métier d’un assureur est de protéger les familles, leur domicile et leur biens des risques de la vie : pas de les mettre en péril :
https://www.codepink.org/axa

Contactez les dirigeants d’AXA pour exiger qu’ils mettent un terme à ces investissements illégaux et honteux https://actions.sumofus.org/a/dites-a-axa-de-respecter-les-droits-humains-et-de-cesser-de-financer-des-crimes-de-guerre?sp_ref=582350397.99.197718.e.0.2&source=mlt

(Traduit pas Lionel R. Pour CAPJPO-EuroPalestine)

Sources Codepink et SumOfUs

CAPJPO-EuroPalestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article