Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

 

Massacres bibliques:le Dieu de la Torah est-il le Dieu de Jésus ?

 

Yahweh, le dieu de la Torah et le dieu de Jésus, le même dieu ?

 

Voilà une question bien étrange, direz-vous, comment en effet pourrait-il y avoir deux dieux différents dans la Bible ? Et pourtant c'est l'affirmation de Roger Garaudy dans son livre ''Vers une guerre de religion''(1).

Beaucoup de chrétiens, sinon la majorité, ignorent que le dieu appelé ''l'Eternel '', ou le ''Seigneur '' dans leurs bibles porte un nom propre dans les textes de la Torah ( les 5 premiers livres de la Bible hébraïque que les chrétiens appellent le ''Pentateuque''). Son nom est ''YAHWEH'', en consonnes ''YHWH'', car l'hébreu ignore les voyelles. Pour ne pas prononcer ce nom '' ineffable '', les compilateurs ont placé sur les 4 consonnes les voyelles du vocable Adonaï, Seigneur, de façon que toutes les fois qu'en lisant la Torah, on rencontrait le mot Yahweh, on prononce Adonaï. Et les traducteurs de la bible hébraïque ont tout simplement traduit ''Yahweh'' par'' l'Eternel'' ou ''le Seigneur''. A l'origine donc, Yahweh est le dieu propre à la tribu des Israélites. Qui est donc ce dieu Yahweh, voilà ce que nous nous efforcerons  de découvrir à travers les textes bibliques eux mêmes.

 

 

Roger Garaudy est très clair à ce sujet. ''  Le dieu de la Torah et des livres ''historiques'' n'est pas celui de Jésus : il ( le dieu de Jésus) n'est pas le souverain extérieur, cruel envers ceux qui ne croient pas en lui, nationaliste et tribal vers ses ''élus''. Pour Jésus, Dieu est le Père qui communique à l'homme sa propre vie''(1)

 

La lecture des récits de la Torah, et des livres de Josué, des Juges, de Samuel et des Rois, laisse au lecteur objectif un sentiment de répulsion. Ce n'est qu'une liste de massacres et de génocides envers des populations pacifiques habitant le pays de Canaan. Les ordres de Yahweh sont clairs : les Israélites doivent exterminer tous les peuples autochtones, sans pitié pour la femme et le vieillard.

Le massacre de toute la tribu des Madianites est ordonné par Moïse sur ordre de Yahweh.

 ''Yahweh parla à Moïse, et dit:

 Venge les enfants d'Israël sur les Madianites; tu seras ensuite recueilli auprès de ton peuple.....

 On leva d'entre les milliers d'Israël mille hommes par tribu, soit douze mille hommes équipés pour l'armée. ... Ils s'avancèrent contre Madian, selon l'ordre que Yahweh avait donné à Moïse; et ils tuèrent tous les mâles.... Les enfants d'Israël firent prisonnières les femmes des Madianites avec leurs petits enfants, et ils pillèrent tout leur bétail, tous leurs troupeaux et toutes leurs richesses.

 Ils incendièrent toutes les villes qu'ils habitaient et tous leurs enclos..... 

Et Moïse s'irrita contre les commandants de l'armée, les chefs de milliers et les chefs de centaines, qui revenaient de l'expédition. Il leur dit: Avez-vous laissé la vie à toutes les femmes? Voici, ce sont elles qui, sur la parole de Balaam, ont entraîné les enfants d'Israël à l'infidélité envers Yahweh, dans l'affaire de Peor; et alors éclata la plaie dans l'assemblée de Yahweh. Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui; mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n'ont point connu la couche d'un homme.(Nombres 31).

J'ai commenté  ce génocide dans un article  publié sur le blog Roger Garaudy(2).

Mais ce massacre n'était que le prélude à d'innombrables génocides dont Josué, sur ordre de Yahweh, fut l'organisateur. Le livre de Josué est, par excellence, le livre des massacres qui commencèrent à Jéricho, dès la traversée du Jourdain, écrit Roger Garaudy dans son ouvrage précité (3) : '' Ils vouèrenr à l'interdit(4) tout ce qui se trouvait dans la ville, aussi bien l'homme que la femme, le jeune homme et le vieillard....les passant tous au fil de l'épée''(Jos 6,21) ; puis ce fut le tour de la ville d'Ai. Yahweh dit à Josué :'' Tu traiteras Aï et son roi comme tu as  traité Jéricho et son roi'' (Jos 8,1-3). Josué exécute à la lettre : '' Il les frappe jusqu'à ne plus laisser ni survivant ni rescapé''(Jos 8,22).

 

 Il serait en effet fastidieux de relever tous ces massacres, il suffit au lecteur de lire la suite du livre de Josué :Josué prit Makkéda le même jour, et la frappa du tranchant de l'épée; il dévoua par interdit le roi, la ville et tous ceux qui s'y trouvaient; il n'en laissa échapper aucun, et il traita le roi de Makkéda comme il avait traité le roi de Jéricho.Josué, et tout Israël avec lui, passa de Makkéda à Libna, et il attaqua Libna. Yahweh la livra aussi, avec son roi, entre les mains d'Israël, et la frappa du tranchant de l'épée, elle et tous ceux qui s'y trouvaient; il n'en laissa échapper aucun, et il traita son roi comme il avait traité le roi de Jéricho. Josué, et tout Israël avec lui, passa de Libna à Lakis; il campa devant elle, et il l'attaqua.Yahweh livra Lakis entre les mains d'Israël, qui la prit le second jour, et la frappa du tranchant de l'épée, elle et tous ceux qui s'y trouvaient, comme il avait traité Libna.

 Alors Horam, roi de Guézer, monta pour secourir Lakis. Josué le battit, lui et son peuple, sans laisser échapper personne. Josué, et tout Israël avec lui, passa de Lakis à Églon; ils campèrent devant elle, et ils l'attaquèrentIls la prirent le même jour, et la frappèrent du tranchant de l'épée, elle et tous ceux qui s'y trouvaient. Josué, et tout Israël avec lui, monta d'Églon à Hébron, et ils l'attaquèrent. Ils la prirent, et la frappèrent du tranchant de l'épée, elle, son roi, toutes les villes qui en dépendaient, et tous ceux qui s'y trouvaient; Josué n'en laissa échapper aucun, comme il avait fait à Églon, et il la dévoua par interdit avec tous ceux qui s'y trouvaient.

 Josué, et tout Israël avec lui, se dirigea sur Debir, et il l'attaqua. Il la prit, elle, son roi, et toutes les villes qui en dépendaient; ils les frappèrent du tranchant de l'épée, et ils dévouèrent par interdit tous ceux qui s'y trouvaient, sans en laisser échapper aucun; Josué traita Debir et son roi comme il avait traité Hébron et comme il avait traité Libna et son roi. Josué battit tout le pays, la montagne, le midi, la plaine et les coteaux, et il en battit tous les rois; il ne laissa échapper personne, et il dévoua par interdit tout ce qui respirait, comme l'avait ordonné Yahweh, le dieu d'Israël. ….

Josué prit en même temps tous ces rois et leur pays, car Yahweh, le dieu d'Israël, combattait pour Israël. A son retour, et dans le même temps, Josué prit Hatsor, et frappa son roi avec l'épée: Hatsor était autrefois la principale ville de tous ces royaumes. On frappa du tranchant de l'épée et l'on dévoua par interdit tous ceux qui s'y trouvaient, il ne resta rien de ce qui respirait, et l'on mit le feu à Hatsor. Josué prit aussi toutes les villes de ces rois et tous leurs rois, et il les frappa du tranchant de l'épée, et il les dévoua par interdit, comme l'avait ordonné Moïse, serviteur de Yahweh.

 Mais Israël ne brûla aucune des villes situées sur des collines, à l'exception seulement de Hatsor, qui fut brûlée par Josué. Les enfants d'Israël gardèrent pour eux tout le butin de ces villes et le bétail; mais ils frappèrent du tranchant de l'épée tous les hommes, jusqu'à ce qu'ils les eussent détruits, sans rien laisser de ce qui respirait. Josué exécuta les ordres de Yahweh à Moïse, son serviteur, et de Moïse à Josué; il ne négligea rien de tout ce que Yahweh avait ordonné à Moïse. Dans le même temps, Josué se mit en marche, et il extermina les Anakim de la montagne d'Hébron, de Debir, d'Anab, de toute la montagne de Juda et de toute la montagne d'Israël; Josué les dévoua par interdit, avec leurs villes. (Josué 10 et 11)

Même les nourrissons, les bébés à la mamelle de leurs mères, ne trouvent pas grâce devant Yahweh ! Les lecteurs vont cette fois s'insurger, devant une pareille affirmation, en m'accusant de déraisonner. Pourtant voici ce que nous lisons: ''Ainsi parle Yahweh des armées: Je me souviens de ce qu'Amalek fit à Israël, lorsqu'il lui ferma le chemin à sa sortie d'Égypte. Va maintenant, frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient; tu ne l'épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons,boeufs et brebis, chameaux et ânes. Saül convoqua le peuple, et en fit la revue à Thelaïm: il y avait deux cent mille hommes de pied, et dix mille hommes de Juda.. Saül marcha jusqu'à la ville d'Amalek, et mit une embuscade dans la vallée.Il dit aux Kéniens: Allez, retirez-vous, sortez du milieu d'Amalek, afin que je ne vous fasse pas périr avec lui; car vous avez eu de la bonté pour tous les enfants d'Israël, lorsqu'ils montèrent d'Égypte.

Lire l'intégralité de l'article à l'adresse suivante :

Rogergaraudy.blogspot.be/2017/09/massacres-bibliquesle-dieu-de-la-torah.html

 

via ALAIN RAYNAUD « A contre nuit »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article