Catégories

Publié par BALCHOY

Welcome

Welcome

J'ai eu la chance de trouver, l'an passé, dans un cinéma d'art et d'essai de Mons, dès son arrivée en Belgique le film "WELCOME" qui décrit quelques aspects de la vie des migrants à Calais.

Ce film est réaliste et sous un certain angle, on pourrait le qualifier d'excellent documentaire sur la difficulté de vivre des migrants issus le plus souvent du Moyen Orient qui tentent de gagner la Grande Bretagne, considérée par eux comme un Eldorado à partir d'une France qui fait tout pour les en dissuader et même les ramener, si possible dans leur pays.

Si l'attitude du gouvernement français, qui est d'ailleurs une traduction des
consignes d'une Europe politique qui me déplaît de plus en plus; est à juste titre critiquée en ce film, ce n'est pas sous le signe d'une odieuse caricature. Les policiers font leur boulot sans état d'âme et dans sa confrontation à un commissaire qui le met en examen on a l'impression que le maître nageur, ami et complice des migrants est traité avec des circonstances atténuantes par le policier. Il est néenmoins mis en examen et sous la menace d'une peine de cinq ans de prison pour aide illégale à des illégaux "sans papier". Ceci nous rappelle une très triste époque de la France du siècle passé.

Mais ce film n'est pas seulement un documentaire,  la fiction qui l'habille lui donne vie et émotion. Ce maître nageur donne des leçons à un jeune irakien kurde qui, il le comprend peu à peu, se perfectionne en natation pour rejoindre sa fiancée en Grande Bretagne. Ce jeune a essayé en vain de réaliser son projet par la voie classique des camions.

Le maître nageur qui l'héberge à la grande fureur de certains de ses voisins, tente en vain de le dissuader et devant l'entêtement du jeune homme se résigne à tenter d'en faire un champion de natation capable de nager dix heure dans une eau à 10 °.

Averti que la famille de la jeune fille veut la marier de force à un cousin et conscient qu'il n'a pas d'autre moyen, le jeune tente deux fois la traversée à la nage.
La première fois, il est repêché à bout de forces par un bateau pécheur qui le ramène à la police française. La deuxième fois, il échoue et se noie pour échapper à un bateau de police britannique à quelques centaines de mètres de la côte anglaise.

Je pense que cette fiction fait, de ce qui aurait pu être un excellent documentaire sur le migrants du Pas de Calais, un très beau film qui émeut et nous révolte à juste titre contre l'Europe de Barroso, forteresse d'injustice et une France qui sous Sarkosy et ses valets fait souvent une triste farce des droits de l'homme qu'elle veut prêcher et imposer à tant de pays du monde dont cet Irak et cet  Afghanistan , d'où viennent tant de migrants qui fuient  un malheur dont nous sommes en grande partie responsables.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article