Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

“Rien n’est à nous”, c’est le titre de ce court poème écrit par Henri-Frédéric Amiel en 1880 et paru dans le recueil “Jour à jour, poésies intimes” :

 

 

 

pas-de-droits.jpg

 

 

 

 

 

Léna le 16 mars 2012 - 11:27 • Signaler un abus - Permalink

Pour moi, personne ne devrait vivre “quasi-SDF”. Je pense que tout le monde devrait vivre décemment, et que ce décemment englobe beaucoup de choses (accès à une nourriture saine, eau potable, pouvoir être propre et la possibilité d’avoir un logement sain, pouvoir être soigné et éduqué, pouvoir accéder à la culture).

Je n’ai pas de méthode miracle pour que tout le monde vive au-dessus de ce seuil “d’humanité décente” mais je suis persuadée que des droits d’auteur courant 70 ans après la mort des artistes n’y contribue pas, car il rend l’accès à la culture extrêmement plus difficile. Vous dîtes vous-même qu’avec ce système, les artistes vivent “quasi-SDF”, c’est bien qu’il ne marche pas. D’autres modes de financement de l’art peuvent exister (revenu de vie assuré à tous par exemple, ou le financement choisi par Nina Paley, mais il doit y en avoir d’autres), qui ont forcément chacun leurs difficultés propres (aucun ne va être la panacée).

 

 


Jean-Luc Godard : “l’auteur n’a que des devoirs”

A plusieurs reprises, le réalisateur de la Nouvelle Vague a fait des déclarations fracassantes dans lesquelles était sous-entendu qu’il ne reconnaissait pas l’existence de la propriété intellectuelle, notamment à l’occasion de la sortie de son Film Socialisme en 2010, comportant plusieurs extraits de films repris sans autorisation.

 

 

 

 

Léon Tolstoï gratuit

A la fin de sa vie, l’auteur de La Guerre et la Paix a renoncé à tous ses droits d’auteur par testament, pour des raisons religieuses et pour dénoncer l’état de pauvreté de la Russie. L’édition monumentale de ses œuvres complètes parue de 1928 à 1951 porte sur la page de garde de chaque volume “La reproduction de ces textes est autorisée gratuitement”.

Pour en savoir plus CF : http://owni.fr/2012/03/14/artistes-contre-le-droit-dauteur/

 

 

Yvan Balchoy

Pour ma part, tout ce que j’écris moi-même poèmes ou réflexions sociales est à la disposition de tous et si quelqu’un reprend un de mes poèmes, de préférence en me citant mais même sans le faire, je serai toujours honoré de ma voir cité et jamais il ne m’est venu à l’idée de me faire rétribuer pour mes écrits poétiques ou politiques.

 

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

solidaire des résistants du Ghetto de Gaza et des martyrs des minorités de l'Irak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article