Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Paul Arrighi
20 h

Le style, le fonds et la «Novangue» Populiste !

Mais qu’espère notre Président à parler comme un charretier. Je le cite, invectivant devant un groupe de maires médusés, traitant des« des gens en difficulté » Jupiter a laissé tomber la sombre sentence suivante :

« Il y en a qui font bien, il y en a qui déconnent. »

Il ne lui était pas vraiment nécessaire de fréquenter les cours du philosophe Paul Ricœur pour sortir des banalités aussi affligeantes exprimées en langage « outrageant » qui ne peuvent qu’être mal reçus et perçus, même à celles et ceux auxquels ces phrases ne sont pas destinés ! 
Il y a mieux pour établir un climat de dialogue et de « Paix civile » !
Il existait durant notre Révolution Française, un journal « ultra Républicain » : « le Père Duchesne » dirige par Jean-René Hébert qui usait et abusait de termes volontairement « canailles» entre nombre d’appels à « raccourcir les aristos ».
Mais quelle utilité pour un Président élu, fin littéraire de parler avec le langage que l’on prêtait aux « charretiers » et aux « poissardes »? 
C'est peut-être la volonté de couper l’herbe sous les pieds aux populistes dont la jactance grossière et les vexations voulues fleurissent comme le chiendent que de renchérir en outrances et en vulgarité ! Il semble que cela soit payant électoralement.
Pourtant, Emmanuel Macron ne trouvera pas l’once d’une légitimité populaire en parodiant les « ultras révolutionnaires ». Il trouvera toujours plus authentique et naturel que lui, sur ce terrain du langage vert.
A l’inverse si notre Président ne veut pas rester enfermé dans le monde clos de la « bourgeoisie financière » qu’il ait le courage et de rompre avec sa politique « ultra libérale » qui est contraire aux valeurs de notre Peuple et qu’il remette en cause ce cadeau indécent et inopportun fait aux possesseurs de « produits financier » (actions, obligations, etc.).
En la matière, un Peuple ne s’y trompe pas et préfère la vérité des politiques populaires à leurs caricatures ou grossières imitations.

Paul le Merle Moqueur

L’image contient peut-être : 1 personne
Aucune description de photo disponible.
L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article