Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

Il y a quelques jours, les "boches"  sionistes (ils ne méritent pas d'autres épithètes, eux, dont surtout le gouvernement Israélien, qui trahissent sans vergogne la mémoire  des juifs persécutés et assassinés par le troisième Reich,  ont prétendu, pour mettre fin à une trêve décrétée par l'ONU, que les résistants (pour eux terroristes bien entendu) de Gaza avaient enlevé un militaire israélien venu avec ses sbires assassiner et détruire leurs patrie.

 



Si je me rappelle bien, ils ont prétexté, ce rapt, bien mérité, pour, briser la trêve  et assassiner une centaine d'habitants de Gaza, surtout des civils.

 

Devant ces crimes odieux certes,  Obama, le secrétaire de l'ONU qui trop souvent, est sous la dépendance morale de l'Oncle Sam qui n'est pas pour rien en sa nomination,  ont protesté, non tellement contre les victimes supplémentaires palestiniennes mais devant la "barbarie" du Hamas qui avait osé arrêter un soldat en l'empêchant ainsi de continue à faire couler le sang si souvent innocent.

 

Nous savons à présent que ce rapt était mensonger et imaginaire, les morts qui en ont résulté hélas sont bien réels et éternels.

 



Quant à notre presse majoritaire, qui se croit libre alors qu'elle ne cesse d'être "la voix de son maître" (comme hier, sur France 24 un reportage sans nuances ni critiques du journaliste de la chaîne sur Fidel Castro par un traître passé aux mains des américains qui m'a rappelé l'affaire Krachvenko ? de ma jeunesse ;" j'ai choisi la liberté" d'un transfuge de l'Est ), elle étale les crimes, dénombre les morts presqu'avec complaisance mais jamais ne réclame des actions contre les assassins responsables de ces exactions comme si ces morts relevaient de la seule fatalité.

 

Les français ou franco-israéliens qui selon une expression entendue par moi dans un train vont "casser de l'arabe" à Gaza, devraient être déchues de leur nationalité belge ou française et être poursuivis pour assassinats à leur retour au pays. Ce n'est pas le cas, n'est-pas, Monsieur Reynders ?  J'appelle cela du racisme d'état.

 

Que dire de cet ambassadeur Belge en Afrique, qui se permet à titre privé de défendre l'Etat d'Israël. Je ne suis pas sûr qu'un ambassadeur défendant le Hamas ait été "compris" par notre J.T. au nom de la liberté d'expression. En tout cas, qui que ce soit, qui ne prend pas ses distances par rapport aux crimes commis à Gaza, se rend complice des crimes. Personnellement, je ne souhaite plus être représenté par cet ami de criminels de guerre, même à titre personnel.

 

Encore aujourd'hui à Liège, Hollande, le philosémitisme, a parlé des massacres de l'Ukraine et d'ailleurs  mais à propos des morts de Gaza est demeuré étonnement "neutre" sur les vrais responsables pour ne pas citer le gouvernement Netanyahou.

 

En revanche, ce même Occident, n'a aucune peine à prendre des mesures contre la Russie, alors qu'aucune preuve  formelle n'a été apportée sur la responsabilité concernant l'avion de ligne abattu en Ukraine.

 



Quand l'ex-président de l'Ukraine, peu recommandable sans doute,  a fait ou permis à la police de tirer sur la foule, toutes nos démocraties ont jeté au pilori "ce président qui tirait sur son propre peuple".

 

Aujourd'hui un gouvernement au tiers fasciste avec un parti qui ne dédaigne pas la croix gammée  utilise les procédés des sionistes contre l'Est du pays qui réclame  d'être davantage respecté par l'état central.

 



Je suis persuadé que le désordre de l'Ukraine a été voulu par les USA pour permettre à l'Otan de continuer à encercle la Russie comme au temps de la guerre froide.

 

De la même façon la France de Sarkozy, sous l'impulsion du sioniste Bernard Henri Levy a détruit un état en violant une décision de l'ONU ; il en résulte des centaines victimes innocentes ce qui devrait pousser la communauté internationale à demander des comptes à Sarkozy et à son pseudo philosophe-humaniste.

 

Bien sûr, il n'en sera rien. Les crimes  commis officiellement  par l'occident sont protégés de toute poursuite comme ceux d'Israël protégé par le droit de véto des UISA.

 

Concluons, il n'y a qu'une solution pour mettre un terme à la terreur que l'état terroriste sioniste impose à la population de la Palestine : IMPOSER par la négociation d'abord, par la force ensuite s'il le faut  l'arrêt de l’occupation,  terminer la colonisation et condamner tout apartheid, mettre des casques bleus entre les deux peuples sur les bases des frontières de 1967.

 

Bien entendu les deux pays, reconnus par la communauté internationale devront se reconnaître franchement et collaborer en bon voisinage.

 

Les criminels dont tout le monde connaît les noms devront être déférés devant une justice internationale, les pays qui ont aidé Israël à massacrer tant de Palestiniens, en les armant démesurément, devront payer la Palestine  pour compenser les pertes subies.

 

S'ils refusent cette solution, je suis sûr que, des pays émergeants qui deviendront bientôt les pays dominants, viendra une autre solution dont les juifs seront les victimes et ce ne serait pas plus juste que l'Apartheid actuel.

 

IL N'Y A QU'UNE SOLUTION, LA FIN DE L'OCCUPATION.

 

Yvan Balchoy

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

solidaire des résistants du ghetto de Gaza

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article