Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

31-03-20- LE POETE (APOLLINAIRE)

 

 

 

 Le Christ n'est donc venu qu'en vain parmi les hommes
 Si des fleuves de sang limitent les royaumes
 Et même de l'Amour on sait la cruauté
 C'est pourquoi faut au moins penser à la Beauté
 Seule chose ici-bas qui jamais n'est mauvaise
 Elle porte cent noms dans la langue française
 Grâce Vertu Courage Honneur et ce n'est là
 Que la même Beauté

 

 

http://www.poesies.net/apollinairepoemes.txt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article