Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

Ce n’est pas la première fois que le rabbin Eisenberg oublie que l’émission qu’il anime est de nature religieuse de non politique.


Ce matin après nous avoir montré comment les familles juives à Jérusalem construisaient  à l’occasion de la fête de Sukkofh, une sorte de tente au toit de feuillage pour rappeler leur vie nomade après leur fuite d’Egypte, le rabbin a expliqué que la Thora prévoyait que ce serait lors d’une fête de Sukkoth que tous les peuples du monde se réuniraient fraternellement à Jérusalem.


Jusque-là, l’émission fut conforme à ce qu’on en attendait.


Mais lorsqu’il fut question de cette sorte d’anticipation de cette réunion eschatologique à Jérusalem, l’émission nous a présenté un cortège folklorique traversant joyeusement la ville à travers des  groupes nationaux, venant d’un peu partout dans le monde à l’exception, dans le reportage tout au moins, m’a-t-il semblé des arabes qui sont pourtant autant que les juifs les habitants légitime de cette ville sainte.

 

Chacune de ces délégations issue souvent, semble-t-il, de la diaspora et de milieux protestants radicaux, innombrables en plus de leur emblème national affichait de très nombreux drapeaux israéliens.


Très souvent des commentaires additifs allaient encore plus loin en célébrant le « sionisme », le caractère » indivisible » de Jérusalem  et faisaient de ce pèlerinage officiellement universel, par son origine, un hymne à l’Etat d’Israël où se mêlait d’une façon équivoque l’attachement des juifs à leur ville sainte et la reconnaissance  de l’occupation actuelle sioniste qui pourtant, par maints égards, est tout le contraire du message biblique de cette Thora qui condamne le vol, le meurtre,  devenus hélas quotidiens dans l’Etat Hébreu.


Les auteurs de l’émission n’ont pas hésité à mettre en évidence des affiches célébrant la judaïsation de ce rassemblement dernier des peuples à Jérusalem.

 

Je ne peux m’empêcher de penser en voyant ces enfants de toutes origines et de toutes couleurs, unis sous l’étoile de David, à ces autres enfants, plus de cinq cent, qui ont été assassinés au nom de ce même drapeau qui ainsi trahissait le message généreux de la Sukkoth biblique.

 

Monsieur Eisenberg, vous vous êtes trompé de registre ce matin. Les émissions religieuses du dimanche matin n’ont, en aucun cas,  une vocation politique, ce qu’elles font parfois en soutenant une idéologie pernicieuse qui sanctifie le vol de son territoire, de ses biens et de sa dignité au peuple palestinien depuis 60 ans sous la soumission lâche du monde dit libre dirigé surtout par les Etats Unis d’Amérique.  Il n’y a rien de religieux dans cette situation de violence !

 

 

Le Sionisme n’est pas une religion, encore moins un humanisme lui qui fait de la Terre Sainte une copie fidèle de ce que fut L’Afrique du Sud sous l’apartheid.


Pour ma part, je trouverais scandaleuse une émission catholique qui ferait l’apologie des Croisades qui furent si souvent barbares, en la présentant comme une solution contemporaine, une émission religieuse arabe qui proclamerait la guerre sainte contre les infidèles...

 


En mélangeant  foi et la politique, ne voyez-vous pas que vous faites du tort au message de Dieu au peuple d’Israël qui n'a rien à voir avec le nationalisme chauvin de Monsieur Netanyahou et les crimes de      Ta ‘Hal à Gaza.

 

Yvan Balchoy

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Tout à fait d'accord.Une belle émission cependant ,qui m'a appris beaucoup de choses.Etant chrétienne ,je puise ainsi à la source même du christianisme.
Répondre
B
Tout à fait d'accord.Une belle émission cependant ,qui m'a appris beaucoup de choses.Etant chrétienne ,je puise ainsi à la source même du christianisme.
Répondre
Y
MERCI