Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

CE MATIN, YANNICK JADOT LUCIDE ET CONSEQUENT FACE A SONIA MABROUK  ME SEMBLE DIGNE DE LA PRESIDENTIELLE 2022

Ce Matin Yannick Jadot face à une Sonia Mabrouk quasi hostile et cherchant sans cesse à l'interrompre nous a donné un tableau positif d'une écologie  naturaliste et sociale que j'avoue ne pas avoir assez  apprécié jusqu'aujourd'hui chez lui. Son endurance et la logique de ses propos m'ont bluffé.

Ce matin en refusant l'opposition trop facile entre les revenus des betteraviers et la survie des abeilles, en rappelant au gouvernement  ses devoirs face à la destruction des milieux naturels compte tenu de montagne d'argent reçu au titre de la Relance, Yannick Jadot m'a enthousiasmé au point que je vois désormais en lui une alternative crédible à la médiocrité des Macron, Le Pen et des faux républicains.

Il a rappelé que certains Betteraviers, en cessant de  suivre les directives désasteuses de la FNSEA ont réussi à concilier refus des pesticides et récolte peut-être moins quantitativement mais plus qualitativement.

C'est vrai que je continue à regretter son attitude passée  face à la mise à mort  par une médecine dévoyée d'un invalide pour faire plaisir à sa femme, à son coup de griffe éthique,  sans doute mérité, à la mairie de Paris  qui n'avait guère de lien avec le débat du jour.

Mais j'ai apprécié son "Je ne suis pas d'accord" mais "je refuse de condamner" face à une écologie  plus que punitive qui conteste jusqu'à la présence de l'homme sur terre, thèse qu'il ne suffit pas de mettre à la poubelle sans réflexion tant l'homme, bien plus que les dinosaures nuit à  notre planète.

Ne pas être d'accord sans pour autant condamner, c'est l'alpha et l'oméga de la démocratie.

Manifestement Sonia Mabrouk, de peur peut-être de déplaire aux dirigeants et propriétaires de sa radio a raté son débat et Yannick Jadot,qui n'a pas la prétention d'avoir raison à 100 %,  nous a donné une belle leçon de démocratie.

Malgré mes préjugés antérieurs, je suis ravis d'avoir changé d'avis !

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article