Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Gisèle Halimi nous a quittés à l’âge de 93 ans après une vie de combat pour la dignité et l’émancipation des peuples, et celles des femmes.

Gisèle Halimi, féministe, mais pas que...

Nous saluons chez cette grande dame, née en Tunisie d’une mère juive et d’un père d’origine berbère, l’engagement sans faille, en tant qu’avocate militante, pour l’indépendance de son pays et pour celle de l’Algérie.  Elle dénonce très tôt les tortures pratiquées par l’armée française, défend les militants du MNA poursuivis par la justice française, et prend en 1960 la défense de Djamila Boupacha, militante du  FLN.

Dans le même esprit, elle préside une commission d’enquête sur les crimes de guerre américains au Vietnam.

Féministe depuis son adolescence, Gisèle Halimi est signataire en  1971 du manifeste des 343 femmes qui déclarent avoir avorté et réclament le libre accès aux moyens contraceptifs. Aux côtés notamment de Simone de Beauvoir, elle fonde à la même date  le mouvement« Choisir la Cause des Femmes» et milite en faveur de la dépénalisation de l’avortement.

Au procès de Bobigny en 1972, qui a un retentissement considérable, elle obtient tout d’abord, au tribunal correctionnel, la relaxe pour Marie-Claire, une jeune fille de 16 ans qui avait avorté après un viol. Elle obtient aussi du sursis pour la mère et la relaxe pour les deux amies qui ont aidé Marie-Claire ; elle a fait de ce procès une tribune contre la loi de 1920 et il contribuera au vote de la loi Veil, sur l’interruption volontaire de grossesse, votée fin 1974.

Gisèle Halimi a également défendu la cause palestinienne.

Ce fut l’une des avocates de Marwan Barghouti, emprisonné par Israël et refusant de reconnaître les tribunaux de l’occupant; et l’une des premières signataires de la pétition lancée en 2002 par CAPJPO (Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient) contre l’occupation par Israël de la Palestine. Elle fera également partie du comité de parrainage du Tribunal Russel sur la Palestine, aux côtés de Stéphane Hessel.

Élue à l’Assemblée nationale (députée de la 4ème circonscription de l’Isère) de 1981 à 1984, elle siège comme apparentée au groupe socialiste, puis y dénonce un « bastion de la misogynie». Elle se déclarera déçue par François Mitterrand.

Gisèle Halimi a produit de nombreux ouvrages, dont 

  • Djamila Boupacha en collaboration avec Simone de Beauvoir, ainsi que des témoignages d’Henri Alleg et de l’épouse de Maurice Audin
  • Le procès de Burgos
  • La cause des femmes
  • Avortement, une loi en procès,
  • Viol, le procès d’Aix : choisir la cause des femmes,
  • Le lait de l’oranger,
  • Une embellie perdue
  • La nouvelle cause des femmes
  • Fritna
  • Avocate irrespectueuse
  • L’étrange Monsieur K
  • Le procès de Bobigny : choisir la cause des femmes
  • La Kahina,
  • Ne vous résignez jamais,
  • Parcours d’avocat(e)s, entretien avec Gisèle Halimi par Christophe Perrin et Laurence Gaune, 
  • Histoire d’une passion.

CAPJPO-EuroPalestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article