Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Accueil > Actualités

36ème Noël en prison

lundi 30 décembre 2019

  • printer
  • viadeo

Injuste, inhumain, illégal, tous les adjectifs auront été employés pour décrire la situation de Georges Ibrahim Abdallah, détenu en France sur demande d’Israel et des USA, alors qu’aucun dirigeant français n’a le courage d’appliquer les décisions de la justice française, et de le libérer. Message reçu d’un lecteur, révolté, comme nous.


"Oui, j’ai passé la journée du 25 décembre dans la prison lugubre de Lannemezan. J’ai apporté un peu d’humanité au plus vieux prisonnier d’Europe qu’est Georges Abdallah. Il vient de passer son 36ème Noël enfermé, loin de sa famille et de son pays. Il va bientôt "fêter" ses 69 ans dans sa cellule.

Non, les gouvernants de cette France, de cette République n’ont pas de cœur, pas une once d’humanité.
Cet homme a purgé 2 fois sa peine. Qu’attendent ces "hommes" politiques pour s’occuper du cas Georges Abdallah ?

Qu’attendent les "hommes" de gauche pour, ne serait-ce que parler de lui et informer les Français, de crier haut et fort cette injustice horrible ?

Non, Georges n’est ni un islamiste, ni un terroriste. C’est un combattant, un résistant qui n’a commis qu’un seul crime : la défense de sa patrie envahie par Israël.

Non, Georges n’a pas fait de mal aux Français, ni à la France ; alors pourquoi cette peur, ce manque de courage pour le défendre et permettre sa libération ?
Nos responsables politiques de la majorité mais aussi hélas, ceux de l’opposition de gauche, en cette période de fêtes, oublient honteusement "l’embastillé" de Lannemezan.

Un député, il est de la République en Marche, Jean-Bernard Sempastous (oui, vous avez bien lu), a eu le courage et la délicatesse d’envoyer à Georges Abdallah une carte de vœux. Merci à cet homme pour ce geste, certes insuffisant, mais qui nous montre que le slogan "l’humain d’abord" peut être concrétisé, il suffit d’un peu de volonté et de courage.

Signé : un simple humain qui pratique la technique du colibri. Un jour, je pourrai dire, qu’avec mes modestes moyens, j’aurai au moins essayé."

CAPJPO-EuroPalestine

Cette année, je n'écouterai pas le discours mensonger de ce libéral qui à travers ses choix politiques détruit à petit feu la protection sociale des français dans le travail, face au chômage, pour leurs années de retraite. Pendant ce temps-là, ce destructeur de libertés des simples citoyens favorise outrageusement les plus riches, les rentiers actionnaires au nom  d'une Idéologie socialement raciste.

En revanche, je vais écrire un mot d'admiration au prisonnier politique le plus ancien de France qui, du fond de sa cellule, démontre la perversité qui aujourd'hui marche en écrasant peu à peu  la LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE créatrice de la plus généreuse nation du monde.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article