Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Accueil > Actualités

Le sourire et la générosité de Catherine Grupper vont nous manquer

vendredi 8 novembre 2019

  • printer

Elle s’est éteinte discrètement, à sa manière, sans nous avertir qu’elle était malade, présente dans toutes les manifestations quasiment jusqu’au dernier moment. Et Catherine était de tous les combats, et notamment celui pour les droits des Palestiniens.


(Photo MRAP où elle militait également)

Elle ne se mettait jamais en avant, mais son sourire, sa gentillesse, son optimisme étaient contagieux.

Elle était notamment présente dans toutes les manifestations pour les droits des Palestiniens et pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah.

Tracts à la main, elle avait toujours une action à proposer. Elle était infatigable.

Nous perdons une amie, une très belle personne.

Toutes nos condoléances et notre amitié à son compagnon Patrick, et à tous ses proches.


Catherine (sur la droite) dans une manifestation parisienne. Photo CAPJPO-EuroPalestine


Catherine (au centre), fidèle au rendez-vous devant la prison de Georges Ibrahim Abdallah, chaque année à Lannemezan. Photo CAPJPO-EuroPalestine

Janos, l’un de ses nombreux amis, écrit en apprenant son décès : "Elle était de tous les combats. Contre l’Etat, les patrons et les injustices, contre tous les racismes. Elle était là où peu étaient là, dans ces luttes trop dures, trop longues… Les Panthères noires, Moumia Abou Jamal, George Ibrahim Abdallah, la Palestine… toujours là, avec sa gentillesse, intelligence, sourire, modeste et fraternelle. Mais inflexible face aux ennemis.

Quand le vent se lèvera, quand il brisera la croûte étouffante du pouvoir qui nous couvre, on reverra, dans l’air désormais cristallin, Catherine en train de faire tourner la manivelle de la machine à tempête libératrice."

Un hommage militant lui sera rendu le dimanche 17 novembre après-midi à Jolie Môme. (Plus de précisions à venir)

CAPJPO-EuroPalestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article