Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Charlie Le Paige

·


 

"On ne peut pas demander à un tigre carnivore de devenir végétarien" voilà ce que j’ai dit en débat sur La Première ce soir avec l’ecolo Philippe Lamberts. Oui je pense que l’écologie est fondamentalement incompatible avec la logique de marché qui est intrinsèque au capitalisme. Si je partage avec Philippe évidemment (mais pas nécessairement avec tous les Écolos) la nécessité de critiquer la mainmise des multinationales, d’en finir avec l’austérité et de défendre une politique de gauche, je pense par contre que la troisième voie entre logique de marché et logique publique qu’il plaide ne peut que mener dans le mur. Il y a besoin justement d’une vraie rupture avec la logique de marché et de profit qui sont indissociables. Nous avons parfaitement les moyens techniques aujourd’hui résoudre le défi climatique et le défi environnemental dans son ensemble. Ce qui bloque c’est la logique capitaliste justement. Il faut mettre les leviers de l’économie dans les mains de la collectivité, que la transition ne dépende plus de GDF Suez ou Monsanto. Et il faudra créer un vrai rapport de force sur le terrain si on veut pouvoir affronter ces intérêts si puissants. Vous pouvez réécouter ici ? https://www.rtbf.be/…/detail_ecologie-et-capitalisme-sont-i… et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez

Juste Dikaios Attention, le Panda était carnivore, avant d'être le paisible brouteur de bambou. C'est une énigme de la science. Ceci dit, bonne intervention. Le libéralisme ne tolère pas que l'état intervienne dans les affaires du commerce et des finances, mais que l'état intervienne pour que les patrons gagnent plus de richesse, il le fera (privatisations, incitants à l'exportation, etc..), tandis que les miséreux n'auront qu'à se débrouiller ou mourir. Lamberts, comme tous ses collègues sont pour un capitalisme soft, avant les élections et pour un capitalisme offensif, après..

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article