Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

MADAME MORANO : ET SI PARIS ETAIT SALE DE LA SALETE DE CERTAINS  POLITICIENS DE l'EX-UMP !

#Migrants Nadine Morano dans ses œuvres sur Facebook : "Envahie" par les migrants, "Paris devient sale", "ses rues touristiques envahies de SDF" sont "une honte pour l'image de la France"

Je me rappelle l'attitude scandaleuse de cette dame prétentieuse dans un magasin où elle avait tenté de nuire à une employée qui, selon elle, ne l'avait pas traité, avec le respect qu'est en droit d'attendre une femme politique dans un tel lieu public.

Saleté que ce comportement t qui en dit beaucoup sur le respect des autres de cette piètre politicienne d'une droite qui avec Sarkosy s'est signalée par ces entorses de tant espèces en particulier dans la dernière élection présidentielle où tant de tricheries financières ou autres furent tentées heureusement sans succès.

Madame, ce ne sont les migrants si souvent victimes, y compris de la politique criminelle de Sarkosy en Libye face à un dictateur invité d'honneur un 14 juillet pas lointain alors que tous savaient son passé terroriste,gratuitement vous le pensez vraiment.

Moi, je suis dubitatif et la manière honteuse dont la France l 'a laissée assassiner par des fanatique drogués, sans doute pour être sûr d'un silence qu'un tribunal aurait pu briser.

En Libye et dans tant de pays du Moyen Orient et Africains, les victimes innocentes d'un Occident dont la France n'est pas le plus petit élément expliquent en grande partie ces réfugiés qui sont parfois un peu sales sur leur corps qui a du traverser, des déserts et la Méditerranée sur des rafiots indignes, mais moins dégoutants que votre cœur et votre mentalité arriviste.

Croyez-moi, Madame, nombreux sont parmi ces migrants des hommes, des femmes, des enfants meurtris auquels vous n'arrivez pas aux chevilles.

Comme votre Maître, vous rendriez un grand service à la France en renonçant à vos ambitions politiques pour vous consacrer comme lui au service des grands financiers ses amis, vos amis qui exploitent le peuple de France et cette Afrique qui, pour ne plus mourir de faim parfois, est obligée de se réfugier chez nous.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article