Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Vous volez une mobylette, vous ne risquez pas seulement une amende, vous risquez une sanction pénale qui peut vous entraîner en prison.

 

Vous êtes député, vous devez en vertu même de la loi, et tout le monde comprend que c'est indispensable contre la corruption, déclarer votre patrimoine au début et à la fin d'un mandat. 

 

L'ensemble des partis, y compris l'U.M.P. s'était mis d'accord, en cas de mensonge volontaire d'un député,  que celui-ci en plus d'une forte amende et d'une inéligibilité risque jusqu'à deux ans de prison.  C'en était trop pour ce baron de l'U.M.P.  Coppé,qui jusqu'à ce qu'il soit dénoncé à sa grande fureur, cumulait son mandat politique et un juteux travail dans le privé comme avocat, ce qui lui permettait, le cas échéant,  d'intervenir en cas de conflit d'intérêt entre lobbies privés et son mandat.

 

Au départ  Coppé et son ami Jacob auraient voulu réduire à presque rien la peine subie en cas de mensonge avéré

Après la décision presqu'unanime de joindre à l'amende une inéligibilité et une éventuelle peine de prison, en l'absence de son "patron" en vacances à Cuba, Monsieur Jacob  tenta en vain heureusement à tout réduire à une simple amende. S'il n'obtint pas pleine satisfaction, il réussit  toutefois à éviter la prison au contrevenant.

 

Ce matin à la radio, Jacob s'est plaint, sans le citer nommément, qu'un haut commissaire ait mis au grand jour l'équivoque des activités de Coppé qu'il aurait du cacher, selon lui, parce qu'il était au courant en vertu de ses responsabilités au sein du gouvernement.

Ce sont les mêmes arguments qu'on utilise contre cet Australien qui a mis en évidence des secrets souvent impopulaires de certains  états quand il ne s'agissait pas de crimes purs et simples.

D'ailleurs l'U.M.P. n'a pas hésité à réclamer des sanctions contre un des leurs qui  dénoncerait un fait protégé par le secret d'un huis-clos politique, même s'il s'agit d'un fait délictueux. Ce n'est pas par hasard que cet amendement a été appelé "Hirsch" du nom de cet ancien responsable d'Emmaüs qui, devenu haut Commissaire, soit quasi-ministre,  a divulgué des vérités plus que gênantes pour le député

 

Messieurs de l'U.M.P ,parti glauque tout asservi au pouvoir de l'argent, pas toujours très propre, il est normal qu'un député soit assujetti, en cas de délit, au droit commun, malgré son immunité souvent protégée par simple corporatisme.

 

Ce qui ressort de ce triste évènement de la politique française ( je ne doute pas qu'il en soit de même en Belgique et un peu partout en Europe), c'est que les citoyens ont le droit de savoir le vrai niveau des rémunérations de leurs élus et que tout abus de leur part sera châtié comme celui de tout citoyen.

 

Messieurs Jacob et Coppé, j'espère que cet incident sera pris en compte quand vous briguerez des charges importantes au sein de la République française.

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article