Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

Non, manifestement ce petit gosse, qui avait semble-t-il refusé de participer à une minute de silence sur les crimes terroristes de Paris (j'avoue qu'il y a treize ans  j'avais refusé de m'associer à la minute de silence concernant les évènements de New York à Fortis, car cette banque au comportement loin d'être toujours exemplaire n'a jamais protesté devant les crimes américains si nombreux par toute la terre en particulier dans les pays les plus faibles), à qui on demandait s'il était "CHARLIE" a répondu que non, ce qui ne serait pas ma réponse mais est tout à fait légitime.

 

Ce petit garçon qui ne comprenait pas, semble-til,  ce que signifie le mot terrorisme a été interrogé de trop nombreuses minutes par des policiers  abusifs ainsi que son père qui avait eu l'audace de protester contre le traitement imposé à son fils.

 

On peut comprendre que des musulmans, sans bien sûr approuver, les horribles crimes de Paris, n'apprécient pas des caricatures concernant leur foi et que cet enfant, élevé dans cette religion, n'éprouve pas de sympathie pour des dessinateurs plus que critiques vis à vis de l'Islam.

Bien entendu, je reste partisan de la liberté de critiquer, même si cette critique s'appelle parfois blasphème, à condition que ce ne soient pas toujours les mêmes qui soient pris à partie, ce qui n'était d'ailleurs pas le cas de "Charlie Hebdo" qui a parfois été féroce contre le Pape et les catholiques. 

Je me demande cependant, si des caricatures sur la religion juive pourraient être acceptées aussi facilement par des citoyens de religion hébraïque. 

 

Je profite de cette occasion pour rappeler que si c'est à juste titre qu'on punit les jeunes qui s'engagent dans un combat terroriste et meurtrier, j'estime qu'il faut agir de même pour des Belges ou des français qui, sous prétexte qu'ils ont la double nationalité vont faire leur service militaire ou des rappels en Israël qui se traduit trop souvent par des attaques dans des territoires qui ne font même pas partie de l'Etat d'Israël ou qui attaquent d'une façon pour moi "terroriste" (qui apporte la terreur) des populations civiles comme  à Gaza en y tuant de nombreux enfants.

 

Manifestement il est clair que la mort d'un enfant de Gaza n'a pas la même importance pour certains officiels américains ou français.

 

N'est-ce pas là, une forme détournée du RACISME.

Pour revenir à notre petit enfant de huit ans, il avait surtout besoin d’un éducateur qui lui explique posément que s’il a le droit de ne pas être « Charlie », il n’est pas normal de tuer des hommes ou des femmes par ce qu’ils ont des idées qui ne plaisent pas ou par ce qu’ils appartiennent à une communauté, comme celle des juifs, aussi respectable et sacrée que celle des musulmans.

Il n’est pas trop tard pour ouvrir pacifiquement les yeux de cet enfant pour qu’il comprenne qu’on peut aimer les siens sans pour autant haïr les autres différents.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article