Catégories

Publié par BALCHOY

MGR ROMERO MARTYR POUR SON PEUPLE

MGR ROMERO MARTYR POUR SON PEUPLE

Je les revois encore

sur l'étrange lucarne

qui chaque soir nous résume le monde

en quelques secondes.

Tout fiers dans leur uniforme neuf

avec l'arrogance qui revient de loin.

Sortis la veille de prison

les généraux de l'Ordre

dans la cathédrale bondée

se sont mis au premier rang

balayant de leur arrogance

les paroissiens ordinaires,

considérés  hier encore

comme de la simple racaille.

 

Dans la cathédrale bondée

on ne voit qu'eux,

tant ils écrasent par leur regard

la foule des simples fidèles

petit peuple des pauvres gens

qui semble exilé en sa propre Eglise.

Face à eux

devant l'autel tout illuminé

l'Evèque tout doré

le visage rubicond

de celui qui mange chaque jour

À sa grande faim

semble ravi

de leur offrir le corps du Christ

comme si c'était eux

qui en s'affirmant catholiques pratiquants

faisaient honneur à  l'Eglise.

Je me souviens :

les femmes de mai

pleurant leur mari

les enfants arrachés à leur familles,

les militants froidement assassinés

par quelque escadron de la mort,

sous les ordres secrets

de ces arrogants militaires,

graciés après une peine ridicule

au nom de la réconciliation nationale.

Aujourd'hui encore, en me rappelant

le visage revanchard

de ces charognes

à face d'homme,

j'ai envie de vomir

cette église

qui bénit d'une même main

les bourreaux et leurs  victimes.

 

Aujourd'ui bien du temps a passé

les généraux criminels

coulent des jours heureux

devenus industriels ou gros fonctionnaires.

Leurs victimes continuent à pourrir

dans les cimetières

et leurs proches les pleurent

aujourd'hui comme  hier.

Non à cette tiédeur calculatrice

qui veut ménager la chèvre et le chou

Non à ce compromis douteux

tout marqué de l'honteux

non à ce pardon

qui pour sauver le bourreau

fait taire la victime.

Si la vengeance

face à cette triste engeance

ne résout rien

le jour où ces foutres de généraux

à la conduite de salaud

reconnaîtront leur crime

et paieront leur décime

au profit de leurs victimes

ce jour-là  le pardon peut-être viendra.

Quand redevenus de simples humains

ils auront ainsi rejoints de plein gré

 la communion des saints

Jésus le premier

de tous les meurtris d'hier

victime de tous les assassins d'avant hier

leur tendra la main

pour leur partagera enfin

son Pain

 

En souvenir de l'héroïsme de Mgr Romero

Et de la lâcheté de l'opus dei et de tous ses inquisiteurs !

 

Yvan Balchoy

1994--24/8/95

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article