Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

                                                     Ce 13 février 2014

 

 

 

Au frère François,

Evêque de Rome,

Pape de l’Eglise catholique

 

 

 

 Frère François,

 

La vision récente du film rappelant le cri de détresse de l’abbé Pierre , Henri Grouès,  sur Radio Luxembourg en 1954 me pousse à vous écrire aujourd’hui pour vous demander de donner à ce prêtre d’exception qui a tant fait pour démontrer par sa vie et ses actions que l’Evangile est une bonne nouvelle en son pays la France et même au-delà, la place qu’il mérite au sein de l’Eglise

 


 

ABBE-PIERRE-OK.jpg

 

 


 

L’abbé Pierre, dont la vocation a été très liée à l’idéal de vie de François d’Assise, ancien résistant, ancien député. rappelait en 1954 aux français à partir de la mort de froid, d’une femme, ce qui se produit encore souvent de nos jours, le drame et le scandale sociétal des sans abri qui vivent ou plutôt végètent dans nos rues tandis que la richesse totale, monopolisée par un tout petit nombre, s’accroit sans cesse.

 

La vie de l’abbé Pierre, qui fut de très nombreuses année, le préféré des français, est inexplicable sans l’Evangile de Jésus Christ qui en a été le ressort ultime, même si ce prêtre exemplaire en fondant Emmaüs a voulu que sa lutte rassemble des croyants et des incroyant au service des hommes les plus meurtris dans l’esprit du Jugement dernier du Christ , où se trouve, je pense, l’essentiel de son message.

 


http://www.lejourduseigneur.com/Web-TV/Focus/L-Abbe-Pierre-icone-de-la-bonte

 


Depuis des siècles, la béatification et la sanctification au sein de l’Eglise catholique a été codifiée d’une façon rigide et assez discutable si on la compare à la manière dont on procédait dans l’Eglise primitive.

 

Rappelez-vous que l’adage « Vox populi, vox Dei » a été pratiqué longtemps à ce sujet alors qu’aujourd’hui tout le parcours de la sanctification est réservé à des spécialistes de la Curie romaine.

Qu’on ne me dise pas que ce processus est sans risque car quelques canonisations récentes, telle celle d’un Cardinal de l’Est, qui a joué un rôle très douteux dans les exactions  des Oustachis dans les Balkans lors de la dernière guerre mondiale.

 

Certains diront que la franchise de l’Abbé Pierre qui a reconnu dans certains de ses écrits personnels, certaines défaillances affectives passagères au cours de son combat difficile pour la défense des pauvres.

Si vous estimez que ces défaillances humaines sont incompatibles avec l’état de Sainteté, vous condamnez par le fait même le vie de très grands Saints comme Saint augustin et faisant en quelque sorte sortir l’héroïsme de la Sainteté de la condition humaine qui implique non seulement des victoires sur les tentations qui nous assaillent tous mais aussi parfois des victoires qui font partie de la condition humaine.


Quant à la polémique détestable qui lui fut faite à propos de son amitié pour Roger Garaudy, elle n’est pas sans lien avec son attachement à la cause juste des Palestiniens dépossédés injustement de leur terre.

Comment a-t-on pu ainsi oublier, sous la pression de lobbys partisans,  qu’’Henri Grouès avait sauvé des enfants juifs durant la dernière guerre mondiale ?


Je vois supplie, cher Frère, avec tout le respect que je vous dois, de prendre liberté face à la codification rigide, j’oserais presque dire la fossilisation, de la reconnaissance de la Sainteté et de reconsidérer l’exemplarité et l’héroïcité de la vie de ce prêtre Français qui a fait aimer Jésus- Christ et donné  par sa conduite envie à beaucoup d’hommes et de femmes de suivre l’enseignement du Christ.

Les Médias vous appellent le Pape du renouveau,  je suis bien d’accord avec eux mais je serais rassuré sur l’aggiornamento de votre Magistère en même temps que son enracinement dans le sel de l’Evangile si vous pouviez d’une façon ou d’une autre proposer aux chrétiens et aux hommes d’aujourd’hui la vie de l’abbé Pierre comme un exemple à suivre.


J’irais même un peu plus loin en vous posant cette question.


 Est-il pensable que devant l’exemple d’hommes et de femmes héroïques  comme le martyr Mgr Romero ainsi que d'autres personnalités appartenant à d’autres confessions chrétiennes  tels Luther King, Nelson Mandela  ou même des hommes héroïques comme Gandhi, Stéphan Hessel… que l’Eglise proclame, sous une nouvelle forme peut-être,  l’héroïcité de leur vie ?


Il n’est pas sans doute nécessaire ni utile  d’utiliser pour chacun d’entre eux  le terme de « Saint » très ancré en notre Eglise mais je compte sur votre créativité pour trouver le terme qui mettra en évidence la conformité de l’idéal de ces hommes croyants ou non avec l’esprit du Christ qui rappelle dans sa parabole du jugement dernier que beaucoup seront sauvés qui ne le connaissaient pas :

 


« Alors les justes lui répondront : « Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te désaltérer, étranger et de t’accueillir, nu et de te vêtir, malade ou prisonnier et de venir te voir »

Et le Roi leur fera cette réponse : « En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »

Matthieu 25 (37-40)

 


Pardonnez-moi de mon audace, qui ne veut nullement dicter votre conduite mais vois inciter à  mieux découvrir combien l’abbé Pierre fut pour l’Eglise de France et même pour l’Eglise universelle un exemple merveilleux de l’actualité de l’Evangile qui à travers le concret de ses engagements  à faire aimer le Christ et l’Evangile d’une façon tellement éclairante.

 

Merci, Frère François, de m’avoir peut-être, si on laisse ce message aller jusqu’à vous, lu et réfléchi avec moi et beaucoup d’autres à l’héroïcité de la vie l’Abbé Pierre et peut-être de rendre grâce à Dieu de nous avoir donné en cet homme d’exception un merveilleux exemple de vie évangélique.

 

 

                                                                                              Yvan Balchoy

 

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article