Catégories

Publié par BALCHOY

 

Voorpost, un groupuscule flamingant extrémiste qui souille la Flandre en en ignorant son histoire et ses grandeurs. Quoi qu'en pensent ces maboules et hystériques d'un idiome ni plus grand ni plus petit que  des milliers d'autres, je me sens autant flamand qu'eux par le sang puisque du côté maternel je connais tous mes ancètres, tous issus de la Flandre.

 

Quand vous circulez sur les autoroutes françaises vous découvrez des plaques du type :

 

"KORTRIJK (COURTRAI) 15 KM"

 

alors que si vous roulez en Flandre vous trouvez :

 

au mieux "RIJSSEL (LILLE) 15 KM"  ou bien "RIJSSEL15 KM"

 

On voit bien là la différence entre un état ici en tout cas  respectueux de ses voisins et des olibrius (y compris certains membres du gouvernement flamand) qui couvrent ce manque de respect pour les étrangers.

 

Qu'ils sachent que Rijssel n'est plus que le nom fossile de LILLE qui est bien une ville flamande, aussi flamande que Kortrijk mais aussi de culture française parce que la vraie Flandre, celle qui n'a jamais traficoté avec les boches et envoyé ses traîtres combattre l'Union soviétique  (ce que l'odieux REX a hélas fait aussi en Wallonie) est une région tolérante dont les écrivains et poètes n'ont jamais rougi d'écrire aussi en français.

 

A propos de ces plaques, je me rappelle la mort d'une famille française avec enfants qui se rendant à Lille, quittant Bruxelles , effrayés par ce mot "RIJSSEL" qui remplaçait leur destination,  sont allés s'écraser contre un poteau de séparation entre deux voies. J'appelle des plaques de ce genre dans l'Europe d'aujourd'hui "assassines", aussi bien en Wallonie qu'en Flandre. Je voudrais donc que partout on trouve "MONS-BERGEN" et "ANTWERPEN-ANVERS". C'est si simple la tolérance.

 

Si la Flandre avait été une nation tolérante au moment de la détermination de la frontière REGIONALE et provisoire entre la Flandre, Bruxelles et la Wallonie, Mouscron serait encore en Flandre.

C'était alors le désir de beaucoup de ses habitants francophones.Mais la Flandre n'a pas accepté de continuer à les acceuillir en Flandre dans leur langue majoritaire comme c'était le cas alors.

Voilà pourquoi ces groupuscules fascistes et violents n'ont qu'à s'en prendre à eux-mêmes pour ce changement de région de Mouscron Comines.  Je signale que le mouvement des jeunes de la NVA en certains endroits s'est, selon la presse, uni au Voorpost ce qui prouve le vrai caractère du parti de Bart De Wever.

Inutile de dire qu'aujourd'hui il n'est plus question de proposer ce choix aux habitants wallons de Mouscron qui respectent pourtant le bilinguisme contrairement à vous.

 

Je suis content d'habiter une commune acceuillante aux néerlandophones et heureux que mes petits enfants suivent la moitié de leurs cours en néerlandais.

  Oui à une Flandre qui accepte de parler français là où ses habitants en majorité parlent français avec bien sûr le bilinguisme pour les flamands minoritaires résidants et Non à ceux qui veulent faire de Bruxelles la capitale de leur république alors qu'ils ne représentent pas 10% de la population.

 

Messieurs les membres du Voorpost, s'il est une langue en Europe qui non seulement a tué mais qui s'en vante, c'est bien hélas  la vôtre avec le massacre des "Schild en vriend" de vos matines sanglantes.

Si vous voulez choisir une capitale qui rend compte des exploits  liés à votre culture, choisissez SOWETO en Afrique du Sud, ancien pays des "boers" racistes qui n'ont pas hésité  au nom de l'APARTHEID à fusiller 700 jeunes africains qui simplement ne voulaient plus faire leurs étude dans cet Afrikaans qui  ressemble à votre flamand comme une goutte d'eau à une autre goutte d'eau.

 

A un de mes messages, vous m'avez répondu :

 

Björn Roose



 

 

  "Héél interessant en beredeneerd allemaal * geeuwt * Doe zo voort, u zal vroeg of laat wel te oud worden om in de kleuterklas te blijven zitten ..."

 

 

ce qui signifie à peu près:

  "Très interessant.... mais rasoir...Continuez ainsi et tôt ou tard vous serez trop vieux pour vous dépasser l'école maternelle"

 

 

Certes je préférerais redevenir un enfant plutôt que de faire partie d'une bande de voyous héritiers des idées de ces  fachos qui ont trahi tout à la fois leur Patrie et leur région en prenant parti pour les occupants de notre pays et en acceptant parfois d'aller combattre nos alliés de l'Union soviétique (comme les salauds de Rex en Wallonie !que je rejette tout autant)

 

La Flandre que vous croyez défendre n'a rien à voir avec vous. Elle n'avait pas peur de rester fidèle à elle-même tout en parlant Français et en étant liée par vassalité au roi de France.  Plusieurs de ses meilleurs écrivains ont souvent écrit en Français et je vous conseille de relire attentivement la chanson qu'a écrit Brel  à pensant aux gens de votre espèce, comme par exemple le sinistre et violent "Taal actie commitee" , "David's Fond"et d'autres organismes du même acabit dont le nationalisme n'est pas l'amour du pays natal mais la haine des autres qui en autres ne parlent pas "vlaams".

Jacques Brel était peut-être le plus grand poète flamand du siècle passé et c'est en pensant à des gens comme vous qu'il a écrit sa chanson sur les flamingants. Relisez-la.!

 

"Waarwel" donc; comme l'a écrit un de vos plus grands écrivains, vous qui salissez la Flandre en voulant resssusciter les pires pages de son histoire.  Je n'aime ni les Wallingants ni les flamingants car ce sont de part et d'autre des porteurs de haine et de petitesse d'esprit.  La Flandre mérite mieux que vous !

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

 

Commenter cet article