Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

Je marchais perdu dans mon désarroi,

Quand soudain tu surgis devant moi.

D'un zeste de ton sourire,

Tu en vins à me séduire.

En me confiant tes intîmes sonnets,

Tu m'introduisis en ton jardin secret,

Où, magicienne crépusculaire,

Tu projetas sur ma vie ta clarté lunaire.

Depuis lors mes rêves d'antan

Me chantent au présent.

Par toi je sais à jamais que le temps

N'a pas de prise sur l'instant.

 

 

                                               

 

                                                                                                   Yvan Balchoy                                    

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article