Catégories

Publié par BALCHOY

Tony Guerrero est un des cinq prisonnier Cubains arrêtés et condamnés à une lourde peine aux USA parce qu'il tentait d'empêcher des terroristes anticastristes de Miami d'organiser des attentats sanglants contre CUBA.

Bien entendu il font partie de ces prisonniers que n'interessent pas l'Union Européenne de BARROSO, pays des démocraties "en trompe l'oeil".  (1)

Cet Europe du fric, en aucun cas n'est la mienne. elle regarde avec condescendance ce qui se passe en Tunisie ou en Egype après avoir été complice de ces deux états pendants des décennies ; elle oublie qu'à travers des lois électorales majoritaires qui truquent le scrutin universel elles ne sont pas des démocraties mais des particraties ou des oligocraties qui devront un jour aussi s'expliquer sérieusement  avec leur peuple.

(1) Je rappelle ce Prix européen du nom d'un dissidant russe accordé trois  fois en neuf ans à des dissidants Cubains, parfois au service des USA ou de la CIA. Le dernier de ces élus, s'il plait à une organisation  qui n'est pas aidée par hasard par les USA  est loin des exemplaire.-je fais ici allusion aux  reporters sans frontières -  qui ont banni de leurs statistiques les journalistes serbes assassinés par l'OTAN pour ne pas déplaire à leurs vrais patrons.

 


Quand se ferme

Quand se ferme la porte de fer

des vents sifflant en ouragan

se jette sur moi et éteignent

ma chandelle, qui vacille entre mes mains.

La cellule devient une lagune

Dans laquelle gisent des colombes mortes

et sur moi grimpe son odeur d’épouvante

comme si les ombres fonçaient sur moi.

De mon cœur inoffensif

je déchire le silence congelé,

j’amenuise les absences prolongées

jusqu’à ce que passe la longue nuit

et que toutes les ténèbres s’effilochent

enveloppées dans la lumière du petit matin.

 

Tony Guerrero

(trad: A. Arroyo)

 

 

La nuit est tombée alors que je lisais un livre
...
Je pensai aux grands écrivains
capables de recueillir la lumière
Et toute la beauté du monde
dans des pages impérissables.
Je fermai le livre,  je fermai les yeux,
et me vis à l’instant entouré
D’une éclatante lumière de soleil et de lune,
d’amour et de paix, et je compris :
Le trésor que nous cherchons dans les livres,
nous l’amassons au creux de notre âme.
 
Vendredi 29 janvier 2010
 
Tony Guerrero (trad: A. Arroyo)
Je suis heureux

Je suis heureux de cet isolement
où  tout à mon aise je paresse
contemplant mon âme qui erre
dans le lointain  jusqu’à la perdre.
Je suis heureux de ce silence
où je peux m’écouter  moi-même
sans que me perturbe rien d’extérieur,
sans que le temps me  cherche et me trouve.


Samedi 30 janvier 2010
Tony Guerrero
(trad: A. Arroyo)
Merci à Xarlo Etchezaharreta de m'avoir fait connaître ces poèmes de Tony Guerrero

yvanbalchoy13@gmail.com
 

Commenter cet article