Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

Ce matin, de très bonne humeur, je me suis demandé pourquoi j'envisageais avec un tel optimisme tous mes projets et rencontres du jour à venir alors qu'il y a deux jours d'humeur exsécrable,je peignais en noir la journée à vivre.

 

Avez-vous déjà rencontré de ces personnes qui tout au long de leur journée découvrent avec enthousiasme réalités et gens qu'ils côtoient tout au long de leur journée, tandis que d'autres passent leur vie à dénigré tout et tous ceux qu'ils rencontrent.

 

Personnellement quand je me tâte, je trouve en moi des jours "avec" (la joie de vivre) et des jours "sans". Un jour , je me lève en grande forme et je considère avec un parti-prix indulgence celles et ceux que je rencontre, même si je ne suis pas toujours d'accord avec eux, d'autre jour, m'étant sans doute levé du pied gauche, je ne rencontre que des médiocres et des situations détestables.

 

 

Et si, tout ce que j'entrevois de la réalité des hommes et des femmes, des faits aussi que je rencontre tantôt positivement, tantôt négativement venait  parfois tout simplement de mon humeur. Je pourrais dire en ce sens que cette réalité qui me plaît ou me déplaît est un peu comme un miroir où je me contemple sans doute davantage que le monde extérieur que je veux exalter ou condamner.

Voilà pourquoi, j'ai, je l'avoue un préjugé favorable, vis à vis des personnes qui me disent rencontrer plein de gens formidables sur leur route et j'ai une défiance certaine vis à vis de ceux qui ne voient que des cretins et des imbéciles dans leur entourage.

Bien entendu, je ne veux pas dire qu'il est indispensable de trouver épatants tous ceux que nous rencontrons et je ne suis pas prêt à vous faire dans mon blog l'éloge de gens comme Bush, Cheney,Sarkosy etc... ;  heureusement même quand je suis de mauvaise humeur ou très fatigué il ne me viendrait nullement l'idée de voir négativement des hommes que j'admire comme l'Abbé Pierre, Ché Guevara, Marx, Jean Paul Sartre et beaucoup de gens dits anonymes mais qui sont des femmes et des hommes formidables. 

En tout cas, je souhaite voir le plus souvent possible le positif, les richesses des gens que je rencontre et ne pas systématiquement rechercher en eux la petite bête qui me les rendra antipathique et qui peut-être vient des lunettes noires que je me suis flanqué sur le nez.

Vis à vis des autres, c'est bien d'être positifet généreux sans pour autant cesser d'être lucide mais il me paraît  aussi important de ne pas projeter nos freins, nos angoisses, notre petitesse dans la vision que nous avons des autres.Généralement ils méritent beaucoup mieux.

 


 

Yvan Balchoy

balchoyyvan13@hotmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article