Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

23-06-22- BAISSER LES IMPOTS SOUHAITE MONSIEUR MACRON, IL L’A FAIT EN ABONDANCE AU PROFIT DES PLUS RICHES EN N’ACCORDANT QUE QUELQUES MIETTES AUX PLUS PAUVRES : INNACCEPTABLE.
23-06-22- BAISSER LES IMPOTS SOUHAITE MONSIEUR MACRON, IL L’A FAIT EN ABONDANCE AU PROFIT DES PLUS RICHES EN N’ACCORDANT QUE QUELQUES MIETTES AUX PLUS PAUVRES : INNACCEPTABLE.

 

 

 

 

Après cinq années de cadeaux aux plus riches dont les millionnaires et les entreprises les plus florissantes, Monsieur Macron veut entamer son second mandat en continuant à baisser des impôts qui ne concernent que 50 % de la population. De plus les impôts les plus injustes comme la TVA qui frappe de même façon c’est à dire plus injustement les pauvres où elle concerne l’indispensable ou le nécessaire que les riches où elle ne concerne souvent que le superflu.

Face aux nécessités quotidiennes un bon président devrait moduler sa politique selon la richesse.

Pour ce qui est des besoins vitaux dont personne ne peut se passer, pas d’impôts bien sûr.

L’impôt ne devrait commencer plus fortement qu’aujourd’hui pour les besoins utiles positifs donc mais dont on peut se passer pour vivre.

Enfin l’impôt devrait frapper plus durement qu’aujourd’hui les biens superflus avec des taux qui se rapprochent du maximum possible.

Qui ne voit dans cette perspective que la TVA qui frappe de même façon le pain et le casino est un scandale.

Désavoué clairement par la population, monsieur Macron bien qu’élu surtout par détestation des projets du Rassemblement National, ce qu’il oublie allègrement, doit, bien admettre qu’il n’a plus de majorité à sa guise au parlement et donc également au gouvernement.

Il ose parler de ses projets préalables et clairs et responsables.

Question clarté, je ne vois guère que ses impératifs qui nous condamnent à continuer sa politique mercantile de soumission au marche : refus de tout augmentation des impôt, ce qui signifie qu’il ne faut pas toucher à la scandaleuse inégalité des revenus même au-delà des impôts d’ailleurs déjà très réduits. Puisqu’il n’est plus question d’augmenter une dette qui n’est pas trop élevée quand il s’agit d’augmenter les dépenses militaires, qui ne vaut que le seule solution sociale est de faciliter encore les gains du capitalisme tout en tentant de calmer la plèbe (vrai sens du peuple français pour un parti comme ensemble, des médias comme Europe 1, LCI etc...) par des chèques-miettes qui déshonorent un des pays les plus riches du monde.

Laisser des millions de Français  avec des revenus indécents c'est une absence totale d'esprit de responsabilité.

Monsieur le soi-disant philosophe Onfray, ce matin sur Europe 1 qui, par idéologie matérialiste refuse l’historicité de Jésus, sûrement aussi assurée que celle de Socrate, ce matin semble choisir l’opposition à Macron mais laquelle. Celle de Madame Le Pen ? qui susurre le racisme et propose de rogner les droits humains des étrangers sur le sol français. Jamais la majorité du peuple français n’acceptera, je pense, cette vraie trahison de l’essence d’un peuple né avec le Christianisme et sa fraternité universelle.

Heureusement, il n’est pas nécessaire d’aller à la messe tous les dimanches pour penser avec l’homme de Nazareth que la fraternité universelle exige un partage plus exigeant des biens nécessaires à chaque famille, qu’il est aussi honteux et scandaleux d’accumuler des centaines de millions au détriment des plus faibles et pour des millions de citoyens de vivre avec moins de 1500 euros par mois c’est à dire de survivre plutôt que de vivre.

Oui, de la dernière élections législative, devrait advenir un gouvernement de solidarité qui, ce serait souhaitable, avant d’accroître le dette n’hésite pas à puiser l’argent dont l'Etat a besoin pour réaliser sa mission chez les plus riches, chez cette personne par exemple, qui à mers yeux, est un voleur social en détenant pour une famille plus que 27 millions de français.

Voilà la réponse que j'espère : plus du peuple, vrai source de pouvoir en France que de cette intelligentsia qui détient un pourcentage d’autant plus grand de la richesse qu’il représente une minorité plus ridicule en pourcentage de sa population.

 

Yvan Balchoy

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article