Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Il y a plus de vingt ans, avec dona Lilia, je visitais les Guambianos, Indiens qui nous avaient accueillis très amicalement

Il y a plus de vingt ans, avec dona Lilia, je visitais les Guambianos, Indiens qui nous avaient accueillis très amicalement

Colombie . Dans le departament, la Guajira 4.770 enfants sont morts les 8 dernières années pour cause? Le manque d'eau et la pauvreté. Responsables? Le gouvernement colombien qui a laissé dans l'oublie et la misère la population indigène Wayúu, par contre, à permis l'exploitation de charbon à la multinationale Suisse Glencore, et la américaine Canadienne Drumont. Cette dernière responsable d'avoir utilisé des escadrons de la mort qui ont assassiné plus de 2.000 personnes dans la même région de la Guajira. Des leaders environnementaux, syndicalistes paysans et indigènes .

 

Note d'Yvan BALCHOY y était puissant, 

Moi qui ai eu la chance de visiter autrefois au temps où le FARC et les sinistres paramilitaires y étaient actifs  la Colombie,  San Agustin,  Silva dans le Cauca et les Guambianos, Leticia, Cali,  Popayán, Cartagène, Medellin  et bien sûr la capitale Bogota

Quel pays non seulement magnifique et accueillant, où avec une amie nous avions apporté une somme importante pour aider une école de village des autochtones Guambianos.

J'ai pu aussi découvrir combien, ce pays était avancé au plan médical ayant été très bien soigné suite à ennui sérieux de santé.

Ce pays merveilleux est malheureusement depuis des décennies soumis par des politiciens  véreux dont l'actuel président pour qui, comme pour certains de ses prédécesseurs la vie humaine est sans guère de valeur surtout quand des citoyens réclament plus de justice sociale.

Un jour viendra, le plus tôt j'espère où ce merveilleux pays trouvera ou retrouvera une vraie démocratie où les citoyens ne seront plus seulement estimées selon l'épaisseur de leur portefeuille.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article