Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 

MUSEE RODIN PARIS

MUSEE RODIN PARIS

Publié par BALCHOY

 

 

MUSEE RODIN PARIS

Très heureux,

nous faisons la sieste,

paisiblement allongés,

si voisins l’un de l’autre,

quand soudain tu te hisses

de tout ton séduisant long

sur mon corps mi-endormi

qui, surpris, sursaute

sous le doux poids désarmé

de ton corps si abandonné.

Te voilà,

devenue mon pôle Nord,

je me retrouve, charmé,

ton Pôle Sud.

nos équateurs en fièvre,

par nos corps entremêlés,

échangent joyeusement

leur soyeuse intimité.

Ce qui nous unit

est tellement plus fort

que ces liens

hier si importants,

mais devenus insignifiants

face au fougueux désir

qui nous rapproche si fort.

 

Toute arquée sur moi,

de nos bouches qui se touchent,

de tes seins qui m’éclaboussent,

de ta toison de feu qui enflamme

cette tige qui voudrait tant

se mêler à toi,

tes jambes  lianes,

plus légères que mousse,

m’entraînent résolument,

vers ce supérieur

qui nous dépasse tous deux,

en nous faisant effleurer

un instant de grâce

cette si fragile

mais tellement tangible

éternité de l’instant,

que rien ni personne

ne pourra jamais effacer.


 

YB-MPH

Citad. (1969)

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article