Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Alain Raynaud

8 h ·


 

VIVE LA THEORIE !
Le capital n'est pas une personne, ni même une classe, le capital est un rapport social (voir Marx). On peut dire que la bourgeoisie (propriétaire des moyens économiques) est d'une certaine façon victime elle aussi de ce système, comme le prolétariat (ceux qui n'ont pour propriété que leur force de travail). Comme le prolétariat elle est aussi victime d'une forme d'aliénation. La différence est que l'exploitation capitaliste lui permet de tirer d'énormes avantages matériels du système. En se libérant de l'exploitation et de l'aliénation, le prolétariat libèrera toute la société, y compris l'ancienne bourgeoisie exploiteuse, ça peut paraitre paradoxal mais on peut dire cela en théorie. La théorie c'est utile, ça permet de garder un cap, de voir plus loin, de ne pas toujours regarder à ses pieds (quoiqu'il faille quand même savoir où on les met...). Vive la théorie !

 

 

Commentaires

5/11

Voir les commentaires précédents

Jean-Michel Galano Attention à ce mot de "caste", il oriente l'attention sur les personnes alors que le capitalisme, au-delà de ses supports, est un rapport social et économique d'exploitation. Les détenteurs les plus importants de capitaux sont d'ailleurs rarement des personnes : Arnaud et Bettencourt comptent, mais moins que Total, Axa ou IBM...

1

 

· Répondre · 10 min

 

Maurice Brandi Discussion : vous écrivez "prolétariat (ceux qui n'ont pour propriété que leur force de travail".. or aujourd'hui, chacun est propriétaire de quelques chose..;
Un frigidaire
Un joli scooter…

 

· Répondre · 1 min

Jean-Michel Galano Et des dettes... Ce qui est dette étant sous un autre rapport appropriation, il y a sens à dire que ce n'est pas le fétichisme de la marchandise qui est le coeur du problème mais les banques...

 

· Répondre · 1 min

 

Maurice Brandi a répondu · 1 réponse

Jean-Michel Galano Salauds de pauvres qui osent vouloir sortir de leur condition! Des scooters! Et pourquoi pas les congés payés et la garantie de l'emploi pendant qu'on y est !

 

· Répondre · 1 min

Franck De Munck Il ne faut pas oublier l'Etat qui fait les lois et qui est le fondé de pouvoir de ce dit Capital, et lorsque la colère des travailleurs en voit sa soldatesque mater les révoltes....

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article