Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

Alep,ville d'indifférence

Alep,ville d'indifférence

Dans ces villes d'indifférence l'hiver sommeille

Dans ce coin de solitude cachant ces sanglots

Derrièrer la fenêtre un regard ridé tricote l'ennui

Du temps passant sur une larme gelée sur ses joues

Seule abandonnée du temps l'hiver se repose

sur ses mémoires de sa jeunesse usée par la misère

que la neige engloutit cruellement

Dans ces villes d'indifférence on passe

Devant le regard solitaire noyant ces larmes dans l'oubli

du soir où l'homme ferme les yeux

 

Viviane jeudi 20/12/07

Commenter cet article