Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

PARIS, HIER SOIR, UN SDF DE PLUS "ASSASSINE"  PAR "NOTRE" CAPITALISME

 

"Un SDF est mort dimanche soir, "manifestement" en raison du froid, dans le 12ème arrondissement de Paris, a-t-on appris aujourd'hui auprès des services de la ville de Paris.

L'homme, âgé de 50 ans, a été trouvé aux environs de 21H00 place du colonel Bourgoin par les services de secours, "en état d'hypothermie", et a fait un malaise cardiaque alors qu'on lui fournissait les premiers soins dans le véhicule sanitaire, a-t-on précisé de même source."

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/12/30/97001-20141230FILWWW00046-paris-mort-d-u

 

Un article plus ancien  (décembre 2014)

Depuis le 1er novembre, la préfecture de Paris et de la région Ile-de-France a dénombré 14 décès à la rue dans la région, dont 7 dans la capitale. "Ce sont 14 de trop, mais l'effort est

déjà gigantesque

et continue", fait valoir la préfecture, qui a annoncé jeudi l'ouverture de 85 places supplémentaires, s'ajoutant aux 107 places ouvertes la première semaine de janvier. La préfecture annonce en outre 58 places d'hébergement supplémentaires à Paris début février.

http://www.lepoint.fr/societe/mort-d-un-sdf-a-paris-symbole-du-manque-de-places-d-hebergement-21-01-2016-2011729_23.php

Je repense à ce film si vrai "Nous sommes tous des assassins", tous, par notre lâcheté souvent  mais peut-être pas avec la même responsabilité. Je réponds à ce préfet qui parle d'un effort gigantesque que c'est un scandale qu'il n'y ait à Paris assez de place pour accueillir toutes celles et ceux qui voudraient dormir au chaud (une  must minimum d'humanité en une ville qui engloutit tant de fric par vingt quatre heures)

Nous savons que dans nos cités "civilisées" mais tellement inhumaines, on trouve normal que 50 pour cent de la richesse totale soit approprié - JE DIRAIS PLUTÖT VOLE - par Un pour cent de cette population.

On ne pourra faire cesser ce scandales et tous les autres liés à la misère que dénonçait vigoureusement, presque férocement à juste titre parfois l'Abbé Pierre qu'en  imposant à tous une richesse, un revenu, un bien MAXIMUM au-delà duquel l'impôt est de cent % non pour acheter des avions de mort mais pour soigner tous les pauvres quelle que soit leur maladies et protéger du froid et de la rue tous les SDF...


Je serais plus fier de faire partie d'un pays où personne ne vivrait ni ne  mourrait dans la rue que de le voir recevoir dix prix Nobel
Un petit souvenir significatif à ce sujet. Un soir dans une gare de Bruxelles, je vois deux "Hommes-sécurité" (plutôt hommes anti-sécurité) s'approcher un SDF affalé dans un couloir presque glacial pour le renvoyer dans la rue.

Je m'approche d'eux et leur rappelle que la veille à Paris, un ou plusieurs personnes sont mortes de froid dans la rue.   A leur décharge, je doit dire qu'ils m'ont regardé sans animosité  et sont repartis ailleurs, laissant de côté leur consigne de fausse sécurité.

Nous devrions plus souvent défendre les plus faibles face à une autorité dont la dureté vient souvent des politiciens sans coeur qui les dirigent
Nos sept "mercenaire" de la droite et demain les candidats de la gauche, qu'en pensent-il ?

Yvan Balchoy

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article