Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY


Il y a peu de temps un ex-premier ministre de mon pays a jeté contre la campagne sur l'identité nationale dans la France de Sarkosy un fameux pavé dans la mare en écrivant : "Il y a quelque chose de pourri dans le Royaume de France."

Je suis assez d'accord avec monsieur Verhofstadt quand je pense aux dégâts sociaux et culturels crées par le pouvoir en place dominé c'est vrai par les copins ultra-riches et puissants mais tout autant socialement coquins de Sarkosy.
Si j'avais été à sa place, j'aurais sans doute été plus prudent, car il est si facile de répondre : et dans le Royaume ou la République de  ?  Flandre du Vlaamse Belang et autres partis plus que nationalistes avec des lois à la limite d'un certain racisme culturel ou xénophobe n'y-a-t-il pas aussi quelque chose de pourri ?
Et, concernant ma propre région et l'honnêteté de certains hommes politiques, je serais sûrement aussi prudent.
A vrai dire, je me demande s'il existe sur terre une institution ou un état auquel on ne pourrait en aucune manière éviter totalement une telle critique.

Allons plus loin encore, si je me penche  sur moi-même, Yvan Balchoy, pourrais-je dire sincèrement qu'il n'y a rien de pourri dans mon ? royaume ?  Sûrement pas, même si - ne comptez pas sur moi pour me confesser à vous, -  je laisse à mes adversaires le point de le faire à ma place mais je sais qu'ils ont nécessairement en partie raison comme moi quand je les juge honnêtement.

La remarque de Verhofstadt est un peu trop facile. et je ne suis pas sûr du tout que ses idées sur l'avenir de la France ne soient pas aussi pourries que celle de Sarkosy. Après tout lui aussi fut un libéralissime autrefois et est à la tête au parlement européen de partis pour qui la plus grande liberté est celle pour les plus riches et les plus puissants d'exploiter les plus faibles et les plus pauvres.

Revenons à la querelle sur l'identité nationale qui déplaît tant au député gantois et à vrai dire à moi aussi.  Hier, dans un discussion avec les auditeurs sur une radio dite périphérique, on a discuté de la chaîne de restaurants Quick qui a inauguré il y a peu un restaurant exclusivement Hallal.

Parmi les auditeurs qui ont exprimé leur opinion face à un journaliste assez critique peut-être par conscience professionnelle, beaucoup ont parlé  avec un grand esprit d'ouverture de la possibilité d'aller manger ailleurs, ou bien évoqué le fait que les musulmans pas plus que les juifs d'ailleurs ne trouvaient pas jusqu'aujourd'hui un Quick respectueux de leur manière de manger.
Tant qu'il est raisonnablement possible de trouver assez près un autre fast food qui m'offre par exemple du jambon, la décision du Quick ne me choque pas.
Évidemment dans un petit village isolé un Quick exclusivement hallal ne serait pas correct mais pourrait-il tenir économiquement car, comme certains auditeurs l'ont dit,  la naissance de ce Quick répond sûrement à la sacro-sainte loi de l'offre et de la demande.
Bien entendu je préférerais que Quick offre les deux ou les trois formules. Mais serait-ce possible et  rentable ?  

Il y a eu, bien sûr,  des opinions tout à fait opposés mettant souvent en avant d'abord la laïcité de l'état, puis bien vite quand le journaliste les poussait à préciser leur pensée montrant leurs vrais préoccupations en parlant du caractère  historiquement chrétien de notre société.  On le voit aisément, la laïcité est utile pour chasser le voile mais elle est parfois un bon camouflage du communautarisme qui n'est pas seulement l'affaire des israélites ou des musulmans.

Pour conclure, je crois que c'est chacun de nous qui devrait d'abord se demander ce qui "pourri" dans son "royaume" et s'il ne le trouve pas et bien qu'il écoute un peu ceux qui le côtoient, amis ou ennemis, je pense qu'il verra vite comment s'améliorer, améliorer sa société ou son pays en le rendant, plus juste, plus ouvert, plus tolérant.

C'est la meilleure conclusion que, pour ma part, je trouve aux propos contestés de mon ancien premier Ministre.




Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article