Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

Ce n'est sûrement pas l'impression que je retire de cette ville moderne, de ce quartier de Joli Bois en pleine braderie à quelques encablures de la butte surmontée du Lion qui rappelle la défaite de Napoléon et la victoire de l'Angleterre.

Aujourd'hui des milliers de sociétaires, habillés très exactement comme en 1814  re-présentent (rendent présente autant que possible) cette grande bataille qui n'en fut pas moins une immense tuerie puisque, si j'en crois la radio hier, douze mille soldats des deux camps y passèrent de vie à trépas et à cela il faut ajouter les blessés et mutilés.
Le jeuen valait-il la chandelle et faut-il voir en Napoléon un grand homme, un bienfaiteur de l'humanité ou un boucher-charcutier en gros ?

Dostoïevski disait : si tu tues ton voisin à la hache, tu seras sévèrement condamné, si tu massacres  directement ou indirectement de milliers de personnes ou plus encore à la guerre, tu es décoré comme un grand homme. Le romancier russe a consacré  en partie son roman "Crime et Châtiment" à ce dilemme.

Napoléon ou bien Wellington son vainqueur, ou bien Blücher sont-ils comme je le pense de grands criminel comparés à mon tueur de fait divers qui lui est un simple assassin même si son crime est aussi horrible.

Qu'en pensez-vous ?



Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article