Catégories

Publié par BALCHOY

VOMIR LES TIEDES (REEDITION DE 2010 !)

"Mgr Vingt-Trois et Brice Hortefeux se réconcilient‎ - Il y a 20 heures

"Très critique" à l'égard de la politique gouvernementale visant les Roms, André Vingt-Trois, cardinal-archevêque de Paris, a rencontré mardi Brice Hortefeux.""
Je ne sais si vous avez vu leur poignée de main souriante, à la sortir de leur entrevue,  le silence pour moi complice du cardinal dont, c'est sûr, Hortefeu et ses sbires se réjouissent. J'aimerais savoir combien de Roms ont été sauvés de l'exil par la démarche de l'archevêque l
Avant le cardinal de Paris il y avait eu ce prêtre du nord qui avait rendu sa décoration, un archevêque du midi de la France qui avait comparé la situation des Gitans en France avec celle des Juifs en 1942.
Jésus nouis a dit sans équivoque :
"Venez les bénis de mon Père, car j'étais un étranger et vous m'avez accueilli....
Allez loin de loi...car j'étais un étranger  et vous m'avez accueilli."
Pas d'équivoque dans le discours de Jésus, mais comme le Grand Inquisiteur de Dostoïevski, comme en d'autres lieux les tristes Kouchner et autre judas prétendus socialiste du gouvernement de Sarkosy, l'archevêque de Paris en donnant unse main apparemment chaleureuse à un Ministre raciste et persécuteur des faibles a montré l'autre image de l'Eglise, celle qui veut embrasser la chèvre et le loup,  celle qui trahit l'Evangile.
Au nom de tous les enfants et femmes Gitanes traînées de forces par une police devenue la milice des nantis, au nom de mes frères Gitans qui n'ont comme crime que leur rejet commun à toute l'Europe, le Christ, le vrai celui qui a chassé les vendeurs du temple vous a maudit à l'avance dans ce texte du jugement dernier qui pour moi constitue l'essence même du Christianisme.
 Dommage que l'Abbé Pierre soit retourné près du Père, il n'aurait pas toléré qu'un archevèque dont le nom rappelle une page lumineuse de l'Eglise serve aujourd'hui à la ternir misérablement.
 
Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com
 

Commenter cet article