Catégories

Publié par BALCHOY

Viviane de Mol est née le 16 août 1958.

Dans toute sa poésie, elle se souvient toujours du drame qui faillit détruire sa vie il y a douze ans : après un accident grave, elle entra dans un état comateux qui dura des mois.

Deux ans après, elle a commencé à décrire cette expérience de mort approchée : des images de personnages familiers, habillés de blanc qui se trouvent au bout du tunnel, de l’autre côté de la vie….

Les poèmes de Viviane expriment ces souvenirs – la prise de conscience du subconscient – parfois ce ne sont que des bribes de pensée – un mélange de pureté, de beauté, de mélancolie, de résignation et du désir de cet inconnu, l’autre rive

 

A sa demande, je vous livre ce dernier poème comme elle l'a écrit sans aucune correction en cette langue retrouvée certes mais qui porte les stigmates de ce coma dont elle est heureusement sortie.

 

 

VER TOI

 

Ver toi

sé glicé cec automnes au nuits perdu que seule

Se brise sa solitiude aux loin de son passage au

Vent de son silence bercè par temps de souvenir

 

Ver toi

s andore mon amour du sommeile éternèle couvran

Son voiles emporten ceèt flots triste de son

Absence lèsan glicè d'arrière soi la douleues que

Cache mon coeurs

 

Ver toi

J'ai laisser sourire de nombreux hivers qui me

Couvre de leur feuiage glacè d'ombre an sanglo

Perdu dan cec profondeure des mèmoires d'éfun

 

Ver toi

je sui venu menivrer de cec foles jeunesse bein tro

Vite flétrit par leur anfances innocent que rève

Tre cès amour j'amai venu bercè ces mèlancolies

Lointaine

 

Ver toi

J'ai laisser ma vie glicè lentement ver la mort.

 

                                       Le 18 mai 1996

                                        Viviane

 

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Commenter cet article