Catégories

Publié par BALCHOY

 

 

 

 

 

 

Avant de nous livrer ses beautés architecturales

 

 

 

Au resto, Reims me remonte le moral

 

 

 

En me présentant

 

 

au restaurant

 

 

un manchot phocomèle

 

 

 

Qui victime d'une science criminelle

 

 

 

Trinque avec infiniment d’Elégance

 

 

 

Entre deux orteils un rosé de Provence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Face à la cathédrale

 

 

 

Quelle leçon d'art magistrale

 

 

 

Que la pierre est légère

 

 

 

Quand, soulevée par la foi

 

 

 

Si vive d'autrefois

 

 

 

Elle devient prière

 

 

 

Pour tous les maux de la terre

 

 

 

 

 

Hublots de ce vaisseau de lumière

 

 

 

Vitraux explorant tant de mystères

 

 

 

Et vêtus d'un bleu si pieux

 

 

 

Qu'ils nous rapprochent de Dieu

 

 





 

 

Enfin venu tout droit du paradis

 

 

 

Si bon, si beau, notre ami

 

 

 

L'ange du parvis

 

 

 

Nous sourit à l'infini

 

 











 

 

A la basilique de Saint Rémy

 

 

 

Où les rois de France

 

 

 

En grande magnificence

 

 

 

Se faisaient oindre de père en fils

 

 

 

Et la Pucelle de Donremy

 

 

 

Leva si haut son étendard

 

 

 

En signe de victoire

 

 

 

Le passé est tellement présent

 

 

 

Qu'il en devient envahissant

 

 

 

 

 

 

A voir le chemin

 

 

 

Emprunté par l'humain

 

 

 

Depuis les cavernes sauvages

 

 

 

Jusqu'à notre époque réputée plus sage

 

 

 

Il est permis de s'interroger

 

 

 

"Si le décor a changé

 

 

 

L'humanité est-elle plus civilisée" ?

 

 

 

Au soir de ce jour de vacances

 

 

 

Emerveillé par le talent et la foi de nos ancêtres

 

 

 

Je me sens moins fier

 

 

 

Qu’hier

 

 

 

D’appartenir à ce vingtième siècle triomphant

 

 

 

mais si souvent déshumanisant

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Commenter cet article