Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY


Bonjour Monsieur BALCHOY,

Ancien croyant (protestant) jusqu'à 21 ans (j'en ai 71), j'ai lu vos deux articles avec intérêt. Vous enconviendrez :  les religions, par leur prétention à détenir LA Vérité, et à l'imposer, sont à l'origine de l'intolérance et de bien des violences, guerres, passées et présentes, et resteront en concurrence.. En outre, en l'absence du moindre indice concret, objectif et donc incontestable susceptible de prouver une quelconque intervention divine, la religiosité est en chute libre dans la plupart des pays intellectualisés.
Enfin, notre époque, la soumission à un dieu et à un livre fait place à une volonté d'autonomie et de responsabilité individuelle.

Je constate qu'en réaction à cette sécularisation croissante de la société, du moins sous nos latitudes, toutes les religions se livrent, parfois avec l'appui des médias, à des tentatives de réinvestissement des consciences, de reconfessionnalisation de l'espace public et de néocléricalisme politique, surtout depuis Jean-Paul II, Benoît XVI, le chanoine-président Sarkozy 1er, et autres fondamentalistes , créationnistes, sectaires, ...

Vous l'aurez compris compris, je suis athée, mais pas antireligieux : la foi est et restera toujours un droit légitime et respectable, a fortiori si elle a été choisie aussi librement que possible, plutôt qu'imposée dès l'enfance.
Dans cette optique, il me semble que, dans une saine conception de la neutralité, l'Etat devrait en arriver à une enseignement pluraliste, comportant une information non prosélyte, à la fois sur le fait religieux ET sur le fait laïque (l'humanisme laïque, les options laïques, la spiritualité laïque, etc ...




Mes interventions sur divers forum n'ayant pas pour but de convaincre mais d'échanger des points de vue divergents, c'est bien volontiers que je verrais le mien exprimé sur votre blog.
J'ai commencé la lecture de quelques-uns de vos textes, avec lesquels je suis largement sur la même longueur d'onde que vous, notamment celui à Benoît XVI.
Je ne conteste nullment la valeur du message d'amour chrétien, même si l'existence historique de Jésus reste plus que douteuse à mes yeux. Ne serait-il pas un personnage composite de plusieurs légendes ou mythes ? Mais je ne suis pas du tout "spécialiste" de la question. En l'absence d'écrits par des contemporains qui l'auraient côtoyés, le Nouveau Testament m'apparaît comme une oeuvre apocryphe, certes importante moralement, mais tellement manipulée au cours des siècles ! Il me semble évident que Jésus, s'il a existé, n'a certainement jamais dit ce qu'on lui a fait dire.

M. THYS


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article