Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Un bien triste sire Bart De Wever

Un bien triste sire Bart De Wever

 

Ce matin, en me réveillant j’ai pensé à La France que j’aime depuis toujours (celle d'Aragon et de Ferrat)  et à la place qu’y occupe désormais y compris dans ces terres du Nord si marquées par la lutte ouvrière,  l’UMP le parti  de l’injustice et de l’argent et pire encore la menace d’un succès du Front National qui, quoi qu’on puisse penser,  n’a changé que d’emballage depuis le retrait du père.

Mais presqu’aussitôt, en bon frontalier, mon esprit a franchi cette pseudo séparation qui sépare ou plutôt relie ici Wattrelos à Mouscron en se découvrant plongé dans un cauchemar qui me glace, corps et âme.

La Belgique de 2015, dirigée dans ses organes essentiels par un leader extrémiste qui me semble le pendant néerlandophone de ce qui fut le parti « Rexiste » de Degrelle avant la guerre.

Que des personnes qui ont écrit leur haine (le mot n’est pas de moi) de la nationalité belge,  qui, non seulement se disent républicains, ce qui est tout à fait honorable mais veulent dépecer la Belgique,  soient aujourd’hui les maîtres du gouvernement de mon pays, ça me fait mal !

Ils n’hésitent pas à vouloir faire de Bruxelles  leur capitale  au nom de l’immonde droit du sol qui se moque des préférences de la majorité de ses habitants.

Je pense que nous ne devons pas plus accepter l’intolérable aujourd’hui que nous ne l’avons fait dans les années trente devant cet autre cauchemar qu’était le rexisme.

Pour ma part, même si j’étais, ce qui heureusement n’est pas le cas,  une voix prêchant dans le désert, je ne puis considérer comme légitime la fonction ministérielle accordée à des gens qui nient la Belgique, même s’ils mettent, disent-il, entre parenthèse cette  haine pendant cinq ans. Ils ne sont  ministre que de nom !

Qu’un raciste invétéré come Theo Francken (il suffit de lire ses écrits d’hier) soit chargé de la gestion des sans-papiers c’est la faute la plus impardonnable qu’il faut reprocher à Charles Michel, ce Monsieur qui s’est renié, qui se renie chaque jour et qui pourtant i se sent serein comme ce Soir, ce journal sans colonne vertébrale, qui l'a élu "l'homme de l'année" !,  et se trompe en s'imaginant que c’est en courbant la tête devant les relens de fascisme présent au gouvernement qu’il sauvera sa peau.

Quand je pense qu’on a chargé officiellement  un incivique (au sens belge du nom) de la mission d’expulser des personnes qui, persécutées en leur pays, ont risqué leur vie en choisissant le nôtre comme refuge, j’ai honte…

En lisant Facebook ce matin j’ai été frappé par un petit mot rapprochant la sérénité de notre premier face à la situation économique des dizaines de jeunes qui risquent d’être plongés dans la misère non certes cette fois par les libéraux mais par les pseudo-socialistes qui ont voté cette loi honteuse de l’exclusion des allocations d’insertion alors qu’il aurait fallu chercher l’argent là où elle est, chez les Millionnaires toujours plus nombreux chez nous comme les vautours en des moments d’épidémie dans la nature.

Non, quel cauchemar ce gouvernement de m… dans mon pays, bravo à ceux qui réussiront à le renverser pour l’honneur de notre pays souillé par de petits politiciens qui pour quelque honneur bien payé c’est vrai,  ont courbé la tête devant ceux parmi lesquels se retrouvent pas mal des héritiers du triste VNV d’hier.

 

Je ne résiste pas à vous partager cette petite citation de notre constitution mise à mal hélas aussi bien hier qu’aujourd’hui !

 

  droits-constitutionnels-belges-copie-1.jpg

yvanbalchoy13@gmail.com


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article