Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

"President Obama's Decision on Syria Just now, President Obama laid out the case for a targeted military action against Syrian regime targets as a result of their use of chemical weapons that killed over one thousand people -- including hundreds of children.

 

The President also made clear that this would not be an open-ended intervention, and there will be with no American troops on the ground.

 

While the President was clear on the need for action, he announced he would seek Congressional authorization for the use of force

 

Watch the President’s statement now in his own words: Click here to watch President Obama's statement. Stay Connected facebook Facebook twitter Twitter youtube YouTube flickr Flickr google+ Google+ This email was sent to yvanbalchoy13@gmail.com Sign Up for Updates from the White House

 

Contact the White House The White House • 1600 Pennsylvania Ave NW • Washington, DC 20500 • 202-456-1111

 

http://www.whitehouse.gov/blog/2013/08/31/president-obamas-decision-syria?utm_source=email&utm_medium=email&utm_content=email235-video&utm_campaign=statement"

 

 

 

 

Dans ce message le Président Obama confirme sa décision d'une intervention armée en Syrie suite à l'usage d'armes chimiques mais que son but n'est pas de mettre fin par cela au Régime actuel ni d'envoyer des soldats au sol.

 

Ce qui est nouveau c'est qu'il va solliciter l'approbation du Congrès ce qui va retarder singulièrement la décision précédente.

Vous pouvez écouter et voir l'intervention du Président en regardant la video dont l'adresse figure ici.

 

J'ajouterai personnellement que ce répit me semble porteur de certaines hésitation du Président américain qui d'ailleurs ne parle pas de preuves  à propos de ce qui s'est passé même s'il est persuadé de la responsabilité du Président Syrien.

Espérons que ce délai pourra être utilisé pour trouver une autre solution que des frappes armées qui risquent d'augmenter le nombre de victimes innocentes sans vraiment punir les coupables.

Qu'on impose aux Syriens cette conférence de la paix à Genève acceptée déjà en principe par le Président Assad et certains groupes rebelles.

Ce pourrait être l'amorce d'une solution de compromis et la fin de beaucoup d'assassinats de part et d'autres.

Bien entendu, les responsables de ce massacre "chimique", quels qu'ils soient ne devront pas échapper à un juste et sévère procès.

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article