Catégories

Archives

Publié par BALCHOY




Toutes les deux heures,

elle me réveillait avec douceur
Toutes les deux heures,
je lui tendais les mains sans peur
Toutes les deux heures,
elle me piquait le doigt sans douleur
Toutes les deux heures,
 sous ses doigts si adroits
 mon sang sourdait comme une petite fleur
Toutes les deux heures,
 elle laissait son mini-ordinateur
 rassurer mon coeur
 Quand vint enfin le matin
 j'osai demander à brûle pourpoint
à ma gentille inconnue
' Comment t'appelles-tu ? '
Elle s'appelait Nathalie
 et son sourire libérateur
fut, cette nuit-là,
 le meilleur des guides
vers un avenir meilleur


Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article