Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 


 


Sais-tu, mon amie fidèle


Que chaque jour tu me révèles,

 


Souvent sans le savoir,

 


Parfois sans le vouloir,

 


Qu'il n'est pas bon d'être seul

 


Et que le bonheur se ceuille

 


Le mieux à deux

 


A coup d'efforts courageux

 


Où je trouve en plénitude,

 


La force de me libérer de cette solitude

 


Que j'appelais liberté,

 


Alors que j'en étais prisonnier.

 


 


Oui, tu me parles sans cesse,

 


Même si tes lèvres se taisent,

 


Car chacun de tes pastels

 


Est pour moi éveil,

 


Chacun de tes poèmes, discours

 


Où je puise force et secours.

 


 


Ne crois pas soeurette

 


Que je te crois parfaite.

 


Je n'ai que faire d'une héroïne

 


Ni d'une fée Mélusine.

 


Ce que j'aime en toi

 


C'est "ta simplicité de bon aloi"

 


Et tes faiblesses me donnent espoir

 


De progresser moi-aussi sur le tard.

 


 


Dans tes bras je me sens si homme,

 


Revigoré par le rayonnement de ta personne.

 


Que je voudrais à mon tour être pour toi lueur

 


Qui chasse bien loin toutes tes peurs.

 


 


Notre bonheur, grapillons-le au présent

 


C'est aujourd'hui qu'il nous attend !

 




Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

 

 

 

 

 

 

                                                                                                              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article