Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Venezuela. 26.04.2011. Augmentation de 25% du salaire minimum.

lundi 25 avril 2011


Le Gouvernement National augmentera de 25% le salaire mínimum national en deux parties, à savoir de 15% le premier mai puis de 10% le premier septiembre 2011.

Ce salaire qui est déjà le plus élevé de l’Amérique Latine passe ainsi de 1.224 à 1.548 bolivars nouveaux. A cette augmentation il convient d’ajouter le bénéfice du ticket alimentaire et des diverses allocations sociales. C’est ce qu’a annoncé le président Hugo Chávez, lors du conseil des ministres qui a suivi les vacances de páques. Celui-ci a souligné que dans le secteur privé près d’um million de travailleurs percevront cette augmentation de salaire, obligation légale pour tous les patrons.

Il a expliqué que le salaire mínimum concerne 21,1% de la population économiquement active, tandis que le reste de la population économiquement active au Vénézuéla gagne un salaire supérieur.

Dans le secteur public l’augmentation bénéficie à 345 mille 877 employés, 62 mille 441 ouvriers et à deux millions 52 mille 295 retraités et pensionnés de l’Institut Vénézuélien de Sécurité Sociale (IVSS) pour un total de 2 millions 558 mille 613 persones.

TICKET ALIMENTATI0N POUR TOUS

“A ceci il faut ajouter le ticket alimentation et d’autres droits ou allocations qui forment le salaire intégral” a précisé le président en signant le décret portant modification de la loi qui règle ce droit. Les changements concernent l’élimination du minimum requis de vingt travailleurs par entreprise : le ticket sera un droit de tous les travailleurs indépendamment de la taille de l’entreprise et du nombre d’employés.

La loi oblige les patrons du public comme du privé à payer ce ticket alimentation à tout le personnel. Cette mesure bénéficie également aux travailleurs en congé comme c’est le cas des femmes enceintes ou des vacanciers.

Source : CIUDAD CCS Traduction : Thierry Deronne

 

 

 

 

Rudy, l'ex-Rouge de 68 a comparé récemment Chavez à des despotes arabes ! Décidément 1968 est loin, LOIN !!!!

Pour lui, un homme d'élite,  le vote des masses laborieuses ne vaut rien s'il ne respecte pas  à la lettre des droits de l'homme pondus par l'Occident qui repose  entre autres sur la loi du Marché, de la "libre concurrence" ,  sur le droit au profit maximum à partir de la liberté de fixer prix et salaire laissée aux patrons : généralisation croissante du salaire minimum jointe au refus catégorique du salaire maximum même quand celui-ci dépasse parfois la richesses de nations entières.

 

 

  *************************************************************


 

Si Chavez soigne bien son peuple, il n'est pas un saint pour autant.  Je cite ici mon ami Xarlo qui, s'il reconnaît  objectivement les mérites sociaux de la politique de Chavez, ne peut accepter  certaines de ses erreurs, des extraditions injustes ...qui sont des crimes....

 

"La remise de Joaquin Pérez à l'Etat colombien, fasciste et tortionnaire

 

 

Pire qu'un crime, Chavez, une trahison, une faute politique grave!
...Des Basques et maintenant, un journaliste colombien de nationalité suédoise, exilé politique depuis 25 ans.
Une ignominie."


 


 

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article