Catégories

Publié par BALCHOY

REVOLUTIONNAIRES BEATITUDES
"Voyant le foules, Jésus gravit la montagne.
 Il s'assit et ses disciples vinrent auprès de lui.
Et prenant la parole, il les enseignait en disant :

Heureux les pauvres en esprit
car le Royaume des Cieux est à eux.

Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.

Heureux les affligés,
car ils seront consolés.

Heureux les affamés et assoiffés de justice,
car ils seront rassasiés.

Heureux les miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde.

Heureux les coeurs purs,
car ils verront Dieu.

Heureux les artisans de paix;
car ils seront appelés fils de Dieu.dans la joie et l'allégresse,
car ils seront appelés fils de Dieu.

Heureux les persécutés pour la justice,
car le Royaume des cieux est à eux.

Heureux êtes-vous si l'on vous insulte,
si l'on vous persécute
et si l'on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
Soyez dans la joie et l'allégresse,
car votre récompense sera grande dans les cieux :
c'est bien ainsi qu'on a persécuté les prophètes, vos devanciers."
(Evangile selon St Matthieu 5 1-12)



 
En recopiant ces paroles de Jésus, je m'interroge sur la manière dont très souvent elles sont interprétées dans l'Église.

 Il m'est difficile de les reconnaître dans l'institution du Pape, souverain d'un état terrestre, dans  Inquisition,   dans l'admiration d'une grande partie de la  hiérarchie ecclésiastique devant le fondateur de l'Opus dei, sanctifié malgré ses liens avec l'infâme Franco, difficile de comprendre les compromissions  historiques nombreuses de l'Église avec des guerres parfois appelées scandaleusement "guerres de religion."

 Comment peut-on  aussi accepter que cette riche moitié de l'humanité que constituent les femmes soient exclues des fonctions principales de l'organisation ecclésiale ?





Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com

Commenter cet article