Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

La légion de déshonneur à la France. Une médaille de plus, une! (Xarlo@aol.com)

 

RETOUR A LA SINISTRE FRANCE PETAINISTE. LE 17 OCTOBRE, JOUR DU MASSACRE EN 1961, A PARIS, DE CENTAINES D'ALGERIENS, HOLLANDE REMET LA LEGION D'HONNEUR A L'AMBASSADEUR DU TERRORISTE QATAR !!

 

 

 

 

 

 

 

François Hollande remet la légion d’Honneur à l’ambassadeur du Qatar : quels services a-t-il rendu à la France ?
 
François Hollande remet la légion d’Honneur à l’ambassadeur du Qatar : pourquoi cette récompense ?
 
Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/ 
 
La nouvelle est passée quasi inaperçue, si ce n’était une brève du Figaro : le président de la République française vient de remettre, le 17 octobre dernier,l’insigne de commandant de la légion d’Honneur à l’ambassadeur du Qatar en France.
 
On sait combien la légion d’Honneur peut être galvaudée, combien elle constitue aussi un exercice de clientélisme politique, récompensant les services rendus par des hommes politiques, des industriels et des personnalités étrangères.
 
Mais de quoi François Hollande pouvait-il remercier M.Mohammed Jaham al-Kuwari, ambassadeur du Qatar en France ?
 
Certainement pas des progrès pour la diffusion de la démocratie et des droits de l’Homme, si souvent invoqués pour la Syrie, l’Iran ou la Libye.
 
Le Qatar est une monarchie absolue où l’Emir et sa famille ont tous les droits, un régime théocratique où la liberté d’expression s’arrête aux frontières du Livre sacré et du saint billet vert, où les droits des femmes, des minorités, des travailleurs sont bafoués.
 
Récemment, le poète Mohammed Al-Ajmi a été condamné à 15 ans de prison pour … avoir écrit quelques vers en hommage aux « révolutions arabes », que le Qatar prétend soutenir en finançant les groupes islamistes les plus fondamentalistes dans ces pays.
 
Certainement pas pour l’émancipation de son peuple et le progrès social, non plus.
 
Au-delà d’une mince couche de la population richissime et nantie de tous les « privilèges » (et non droits), 95 % de la population est étrangère, une immense partie d’entre elles vivant dans l’extrême pauvreté, logée dans des bidonvilles en banlieue, sans droits ni garanties.
 
Le système du « kafala » maintient les travailleurs étrangers sous la protection, en fait la dépendance, d’un « kafil » (parrain), seul garant face aux institutions du pays, un tuteur qui de droit, par le retrait potentiel de sa protection, a un pouvoir de vie et de mort sur son protégé.
 
Quant aux conditions de travail sur place, elles approchent l’esclavage moderne. Chaque jour, un travailleur immigré népalais meurt au travail, victime des cadences imposées, de l’absence du droit de travail, syndical ainsi que des chaleurs accablantes.
 

 
Quels services l’ambassadeur du Qatar a-t-il pu nous rendre ? A notre peuple, aucun. A nos ressortissants, aucun. Aux travailleurs immigrés ou aux peuples   arabes épris de liberté, aucun. Par contre, aux richissimes émirs et à nos multi-nationales avides de profits faciles, beaucoup, trop !
 
Samedi 26 octobre 2013

 

Si vous voulez lire la totalité d el'article, prière de vous référer à l'adresse suivante du site de Jacques Tourtaux

 

 

* http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-retour-a-la-sinistre-france-petainiste-le-17-octobre-jour-du-massacre-en-1961-a-paris-de-centain-120793117.htm


yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article