Catégories

Publié par BALCHOY

 

 

 

Même si je fréquentais davantage Sine, devenu plus rare que Charlie Hebdo, mêm si j'ai écrit et je ne me renie pas "Je me sens Charlie" devant l'horreur d'un crime perpétré par des fous de dieu, fou devant en ce cas être compris au sens de pleine aliénation, je comprends aussi le texcte de cet anonyme transmis par l'ami Xarlo.

J'ai détesté autrevois l'éviction de Sine, une ccourbette devant le pouvoir détestable de Sarkosy. Alors devant ces lignes critiques face au torrent qui nous entraine, non sans raison mais vers où ?  Vers cet in connu qui pourrait malheureusement devenir, sans le dire, un "Patriot act"  français;  je crois qi'il nous est bon de réflécchir qu'un mal, si ignoble qu'il soit, ne doit pas nous faire accepter un autre mal social ou autre  qui prouverait aux Islamistes qu'ils auraient eu le dernier mot. (Yvan Balchoy)

 

XARLO@aol.com

 

À xarlo




reçu dans ma messagerie... et adopté à l'unanimité de mon cerveau et de mon
 coeur! Je suis Xarlo pas Charlie. Et comme a dit je ne plus quelle
imbécile  "qu'ils me repèrent et me traitent pour m'intégrer ou me réintégrer". Je
leur  souhaite bon courage mais, surtout, qu'ils se dépêchent car je me fais
 vieux.

***********
*************

Objet : Rester libre ... au moins un peu !


Rester libre ... au  moins un peu !
On ne peut plus respirer
depuis ce 7 janvier  !!!
Mais... je veux rester libre ... !!!
Je ne veux pas être aliéné
par les pouvoirs et ses clercs,
ni instrument, ni instrumentalisé,
ni  manipulé, ni manipulateur
Je ne veux pas être aligné
avec l’État, les  puissants, les patrons,
leurs bouffons, leurs fous du roi
ni leurs rois  fous
Mais... je veux rester critique,
juste...et libre, au moins un peuuu  !!!
Je ne suis pas un mouton...
Je ne suis pas un Charlot...
Je neee  suiiis paaas un Charlie !!!
Je n'ai pas calomnié, ni diffamé, ni licencié  Siné,
ce vieux dessinateur qui se moquait de l'arrivisme rampant
du fils  Sarkozy, prince héritier épousant l'héritière Darty,
je ne suis pas  Charlie,
Je sais que leurs grivoiseries et leurs satyres sont  politiques,
mais qu'elles ne sont pas un projet d'émancipation,
ni  sociale, ni économique, ni politique...
ils ne sont pas mes maîtres à  penser,
je ne suis pas Charlie,


Je ne me moque pas des musulmans,  en les piétinant,
en dénigrant leur religion, avec outrage,
comme ces  pervers narcissiques, vivant de l'argent gagné
grâce aux outrages,  grossièretés et vulgarités,
sur le dos des musulmans et de leur religion, sur  le dos des dominés,
dans un pays de ratonnades, d'islamophobies « subtiles »  ou cyniques,
de racismes, de xénophobies, de contrôles aux faciès,
de  droites extrêmes rampantes,
dans un pays colonialiste, impérialiste et  belliciste
non, décidément,
je ne suis pas Charlie,

...

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Commenter cet article