Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT OBAMA.

 

 

Ce que j’ai à vous dire et que probablement vous ne lirez jamais sinon au mieux un de vos collaborateurs, ne vous plaira pas, mais il m’est impossible d’ignorer des faits qui révèlent les  USA comme  un pays violent sinon terroriste.

 

Comme Président des Etats-Unis, vous n’avez le droit ni de condamner à mort ni de présider à une exécution capitale. Or c’est ce que vous avez fait publiquement en ordonnant puis en assistant la lâche et criminelle exécution de Monsieur Ben Laden, qui, tout coupable qu’il était, avait le droit de voire respecter ses droits. Il pouvait et devait être jugé.

 

Il est facile de comprendre pourquoi on l’a abattu comme un chien alors qu’on pouvait l’épargner comme sa femme qui s’était dressée pour le protéger. Mort, il ne pouvait parler de ses anciens liens avec de hauts gouvernants américains?

Les mensonges du commando font honte à son intégrité morale. Accuser d'abord  Ben Laden d’être armé pour justifier son exécution sommaire, prétendre qu’il s’est fait un bouclier de sa femme, ces mensonges ne salissent pas le chef d’Al-Qaïda mais ceux qui les ont proférés et les autorités qui ensuite ont couvert ce mensonge.

 

Pour moi votre équipe prétendument d’élite est une bande de lâches tueurs, qui ont violé l’hospitalité que leur accordait un pays ami mais personnellement tous ceux, y compris vous,  si c’est le cas, qui ont donné les ordres de tuer sont coupable d’assassinat sommaire, indignes donc, bien plus que Nixon, de présider leur pays et  ils méritent une cour martiale pour assassinat politique.

 

Il est vrai qu’au USA, des criminels de guerre comme BUSH, Wolkowitz, Rumsfeldt etc.… etc.…  coupables de la mort de plusieurs dizaines de milliers d'innocents dans une guerre née d'un odieux mensonge,sont libres et coulent des jours heureux alors qu’ils devraient être traduits devant un tribunal national ou à défaut international qui pourrait équitablement juger de leur culpabilité ou les innocenter.

 

Vous avez osé parler au nom des peuples du monde. Tenez-vous pour dit, que vous n'avez pas ce droit ; nous en avons marre de votre impérialisme, de votre politique dont la justification est la barbare loi du plus fort, de votre appui inconditionnel à l’état raciste et criminel d’Israël, de toutes ces troupes et bases  d’occupation dans presque tous les pays du monde. Ainsi alors que mon pays est censé être sans armes atomiques, vous en imposez au camp de Kleine Vogel, en violant ainsi lnos lois démocratiques.

 

 

Vous aimez exporter sur tous vos feuilletons que je trouve pour ma part simplices, médiocres et de mauvais goût, votre conception d’une justice dont vous êtes fiers alors qu’elle est encore la loi à peine atténuée du Far West, du temps du héros Géronimo qui a lutté contre un des plus grands génocides de l’histoire de l’humanité, le massacre des Indiens qui étaient les vrais propriétaires des terres que vous avez volées comme Israël votre fils spirituel en Palestine.

 

Nous avons pu voir ces jours-ci l’inhumanité de la justice américaine.  Je ne prétends pas que le président du Fond monétaire international soit  innocent et la jeune femme de ménage coupable. Je pencherais plutôt pour la thèse contraire.  Mais photographier avec complaisance un accusé avec des menottes, qu’il soit célèbre ou femme de ménage alors qu’aucun jugement n’est prononcé, lui faire faire un long détour dehors pour que la presse puisse le photographier et l’humilier, faire de même en une salle de tribunal et refuser à Mr.D.S.K ce qu’on accorde pour ainsi dire toujours quand il n’y a pas eu meurtre, c’est inique.

 

Chez nous heureusement,  on ne peut  photographier un présumé innocent  menotté ni le montrer en pature aux médias et D.S.K est censé innocent   tant qu’il n’est pas condamné.  Vous avez traité  le président du FMI comme les autorités hongroises avaient traité le Cardinal Midzennty dont je me rappelle le visage défait au tribunal  de Budapest auquel ressemble tellement en peu d’heures de détention celui de Monsieur Strauss Kahn.

Par dessus tout, la peine de mort fait de votre pays une contrée moyennageuse et inhumaine.

 

Non les USA, par leur politique impérialiste, terroriste ( honte de vos drones qui tuent  lâchement innocents et coupables à distance) bafouent les lois internationales et les droits de l'homme.

 

Un jour, je le crains, Hiroshima et Nagasaki, deux crimes aussi graves que la Shoah,  retomberont hélas sur vous. Car,comme tout empire, votre Etat qui veut marchandiser le monde, en tirer tout le profit possible pour vous, sera  un jour vaincu.

 

Je voudrais que ce soit par un gouvernement démocratique du monde et non pas un autre empire aussi cruel et inhumain que le votre.

 

Vous ne méritez pas le Prix Nobel qu’on vous avait donné par anticipation. Il ne consacre que la couleur de votre peau qui est certes une bonne nouvelle mais hélas cela ne suffit pas pour vous démarquer de votre criminel prédécesseur.

 

Prouvez-moi, je vous prie, par vos actes que j’ai tort.   J'en serais tellement heureux !

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article