Catégories

Publié par BALCHOY

Envoyé par le site d'Alaindépendant.  Merci

 

 

22 septembre 2012


J'ai l'habitude de citer l'Internationale.Je vais le faire une fois de plus à cette occasion :

« Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
Ni dieu, ni césar, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
Décrétons le salut commun !
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge,
Battons le fer quand il est chaud ! »

J'ai écrit le commentaire ci-dessous suite à l'article du Front Syndical que j'ai d'ailleurs bien apprécié :

Que Bernard Arnault aille où il veut, les entreprises qu'il possède en France vont rester en France et vont continuer à produire en France.
Les salariés des entreprises de Bernard Arnault ont les compétences nécessaires pour les faire fonctionner puisqu'ils le font déjà!
Et donc si Bernard Arnault cherche à filouter, c'est-à-dire à agir contre les intérêts de ses salariés et de la France, il n'est rien de plus simple que de le déposséder de ses propriétés en France.
On sait comment il faut faire puisque cela a déjà été fait en France à différentes époques.
L'étatisation, appelée ici "nationalisation", et en attendant l'appropriation sociale, on sait comment il faut procéder.
Alors, pourquoi donc personne n'en parle?

 

Michel Peyret

 

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com


Commenter cet article