Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

Deux voyous qui, je l'espère, seront sévèrement punis, en jetant un pavé du haut d'un pont, ont assassiné un automobiliste. Ce n'est pas la première fois et la Justice devra trouver une réponse efficace et adaptée pour empêcher la récidive de pareils méfaits.

En présentant ce navrant fait divers, un reportage TV nous a appris qu'il y avait des témoins de cette agression mortelle et nous avons pu voir un homme jeune vivant manifestement, par ces grands froids, dans une cabane misérable.  Apparemment il n’était pas seul.

 

N'est-ce pas là un autre crime social que certaines personnes de ce pays, où vivent tant de personnes millionnaires,  soient obligés de vivre dans des conditions aussi précaires.

 

Le bourgmestre d'Anvers,  nostalgique d'un passé honteux qui plusieurs fois a assisté à des funérailles d'anciens traitres SS, partis combattre notre allié l'U.R.S.S. lors de la dernière guerre, lui qui a fréquenté ostensiblement  le sulfureux  Père Le Pen, entend faire la morale aux syndicats ouvriers qui refusent avec plaine raison  le programme anti social du gouvernement ultra libéral.

.Dans notre  pays où tant de riches, nationaux ou étrangers vivent à l'abri d'une fiscalité juste, protégés par exemple, par des "intérêts notionnels" qui accroissent l’inégalité entre riches et pauvres.

Oui Monsieur le nationaliste, il ne suffit pas d'être élu pour pouvoir se dire démocrates, Hitler l' prouvé avant vous ;  il faut de plus que le politique proposée respecte les droits de l'homme et ne propose pas un nationalisme haineux.

Je ne puis considérer comme démocratique une nation où tant de gens, parfois même qui ont un travail, des enfants  mêmes sont obligés de dormir dans les rues ou dans des abris aussi précaires que ce jeune homme que la justice intéresse  certes pour prouver la culpabilité de deux voyous et elle a bien raison mais qu’elle ignore quand ils risquent de mourir de froid.

Demain grève générale, je ne pourrai aller à Bruxelles et cela m’ennuie mais pas au point de me désolidariser d’une grève juste dont les causes sont dues, au-delà du polichinelle  Michel à ce leader de la N.VA, vrai patron de ce gouvernement de… qui ne représente qu’un tiers des francophones.

Je voudrais aussi mettre en évidence le rôle pernicieux à nouveau provoqué par Alexandre De Croo, qui non content d’avoir causé la pire crise communautaire de l’histoire de la Belgique  s’est empressé avec d’autre en ce temps où tant souffrent de la faim et du froid de remettre en cause la limitation déjà trop généreuse des salaires des Managers du public ou du privé dont un, celui de la Poste je crois ?, avait montré son caractère vénal en refusant de travailler aux nouvelles conditions du gouvernement précédent..

 

Alexandre De Croo, en faisant semblant que le niveau de ces super-salaires ou retraites n’intéresse pas le gouvernement asocial actuel, vous favorisez simplement vos amis qui ne sont pas bien sûr ces hommes des bois que nous avons découvert dans le reportage sur l’assassinat d’un automobiliste.

Abandonner dans un pays qui, si la richesse y était mieux répartie, serait une contrée de cocagne,  des hommes, des femmes, des enfants vivre sans toit dans le froid c’est un crime aussi grave.

 

Si nos hommes politiques portent à ce sujet une lourde responsabilité j’ajouterai, comme un film célèbre,  que dans un sens nous sommes tous des assassins.

Yvan Balchoy

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article