Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

"Tous les croyants ensemble mettaient tout en commun, ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et en partageaient le prix entre tous selon les besoin de chacun.

(Actes des Apôtres, IV 44-45)"

 

 

"Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité (*), je ne suis qu’airain qui sonne ou cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie et que je connaîtrais tous les mystères et toute la science, quand j’aurais la plénitude de la Foi, une foi à transporter les montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.

 

Quand je distribuerais tous mes biens en aumône, quand je livrerais mon corps aux flammes, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien.

 

La charité (*) est longanime ; la charité est serviable, elle n’est pas envieuse, la charité ne fanfaronne pas, ne se rengorge pas, elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal, elle ne se réjouit pas de l’injustice mais elle met sa joie dans la vérité. Elle excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout…

 

Bref la Foi, l’espérence et la charité demeurent toutes les trois, mais la plus grande d’entre elles, c’est la charité."

 

(I épître aux Corinthiens, chap. 13)

 

(*)  Ce mot charité a été tellement dénaturé depuis le début du Christianisme qu’il vaut mieux le remplacer dans ce texte par le mot « AMOUR ».

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article