Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

Pour lire l'entièreté de l'article cf :

 

http://parvisgrandouest.allmyblog.com/57-theologie-de-la-liberation-en-europe.html :

 

POUR UNE EVANGELISATION LIBERATRICE


En obéissant à l'Evangile et aux appels de la réalité- vécue par le peuple, les participants de la rencontre de Vitoria, au cours de trois journées d'échanges d'expériences, de réflexion et de prière, optent pour une Évangélisation libératrice, ce qui implique une option claire en faveur des opprimés. Pour cela ils font les propositions qui suivent :

1- AU NIVEAU DE LA REALITE DU PEUPLE DE DIEU

Que ce peuple de Dieu s'organise en communautés de foi et de vie, communautés autonomes en leur créativité ; mais que, en accord avec les besoins concrets et les exigences de l'Evangile, elles vivent en communion avec les autres communautés et avec leur évêque, centre de l'unité.

Que soit mis en valeur le sacerdoce commun des fidèles, de telle sorte qu'ils puissent célébrer, non seulement les événements de la vie quotidienne comme signes de la présence de Dieu, mais aussi les expressions sacramentelles de la foi.

Qu'il insiste sur la présence dc l'Église dans le monde en vue du bien de la communauté humaine plus large : ouverture de la communauté ecclésiale à la collaboration avec d'autres hommes et groupes par des services en vue de la construction d'un monde plus fraternel et plus juste. Respecter et stimuler les différents ministères qui surgiront dans la vie des communautés.

 

2 - POLITIQUE

Que l'Eglise participe à la lutte de libération du peuple, en collaborant pour que celui-ci lui-même découvre les causes de l'oppression dans laquelle il vit ; en dénonçant toute forme d'injustice (aussi bien au niveau de l'individu que du système) ; en proposant une société sans barrière, où soient éliminés les privilèges et le monopole des moyens de production, et des services et équipements collectifs concentrés aux mains d'une minorité. Qu'elle prenne part à tout effort qui dénonce et lutte contre tout ce qui empêche la fraternité et la communion entre les peuples.

Que le processus de libération commence à l'intérieur de l'organisation ecclésiale elle-même. C'est seulement de cette façon que la parole libératrice sera authentique.

 

3 - AU NIVEAU DE LA CULTURE

Que soit assumée et respectée la religiosité populaire dans la mise en valeur de ses gestes et de ses signes. Que l'on soit attentif à la culture populaire, en tant que réalité susceptible d'être assumée dans un processus de libération.

Que l'Eglise dépasse aussi bien l'attitude d'exploitation de la religiosité populaire, que l'attitude indifférente ou même destructrice qui a été souvent pratiquée dans le passé. La culture traditionnelle ecclésiastique, comme la religiosité populaire doivent être soumises à une révision critique à la lumière de l'Évangile. Il faut découvrir les valeurs de protestation et de dénonciation contenues dans la culture populaire.

Que le peuple ne soit pas gêné dans la recherche de nouveaux contenus et de nouvelles formes d'expression dans la vie ecclésiale.

 

4 - AU NIVEAU DE LA MÉTHODOLOGIE

 

Quant à la méthode en vue d'une action efficace à la base :

Partir toujours d'une analyse de la réalité.

Adopter une attitude critique devant toute structure qui empêche la valorisation des expressions authentiques du peuple.

Développer des instruments d'observation et d'analyse, de telle sorte que le peuple lui-même soit capable d'identifier les vraies causes des injustices et les possibilités de sortir de cette situation.

Respecter les étapes de la croissance du peuple.

 

5 — QUANT A LA FORMATION DES AGENTS DE PASTORALE

Qu'elle se fasse autant que possible à l'intérieur de la communauté elle-même.

Qu'elle soit fondée sur un processus continuel de réflexion, de révision, d'interprétation et de planification de l'action.

Que l'on donne aux agents de pastorale la possibilité de confronter et de revoir leurs expériences et celles de leurs communautés, en s'efforçant à un cheminement en commun, en cherchant [...]

 

LE CHRIST TOTAL

Il y a des chrétiens muets. Parce qu'on ne les touche pas, ils restent tranquillement dans leur coin, alors que le monde est à feu et à sang. Ils ne protestent pas contre les injustices, pour la simple raison que les persécutions ou les compromissions ont fait d'eux des esclaves de l'État, ligotés par la peur ou l'opportunisme.

D'autres se taisent aussi- C'est peut-être parce qu'ils n'ont rien à dire. Pour eux, la foi est quelque chose d'éthéré qui n'a rien à voir avec la vie. N'a de valeur que ce qui se trouve au-dessus des nuages.

Nous Te prions, Seigneur, pour les chrétiens du silence. Que ta Parole les brûle aux entrailles et les aide à vaincre la peur! Qu'ils ne restent pas silencieux comme s'ils n'avaient rien à dire!

Tu sais ce qui convient le mieux à ton Eglise, de la ferveur des catacombes ou de la routine des "protections" officielles. Donne-lui le meilleur, même si ce doit être la prison et la pauvreté!

Délivre-nous du silence des ventres pleins face à l'injustice sociale! Délivre-nous du silence de la fausse prudence qui dispense de l'engagement!

Nous avons, je le crains, canalisé ton Evangile. Il n'a plus d'arêtes vives ni ne heurte plus personne- Nous avons cherché à nous convaincre qu'on peut servir deux maîtres à la fois: Toi et l'argent.

Seigneur, délivre ton Eglise de toute parure mondaine. Qu'elle ne se présente pas comme une société de plus, avec ses chefs, ses actionnaires, ses privilèges, ses fonctionnaires et sa bureaucratie !

Que ton Eglise ne soit jamais l'Eglise du silence, puisqu'elle est dépositaire de ta Parole ! Qu'elle prêche librement, sans réticences ni lâchetés ! Qu'elle ne se taise jamais ni devant les gants blancs ni devant les armes !

Luis ESPINAL
« Prières à bout portant »
Assemblée des Droits de l'Homme, Bolivie, 1981

 

 

 

 

Yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article